Le Pérou est le troisième fournisseur d'avocats en Chine et le deuxième au Japon

En août de cette année, les exportations péruviennes d'avocats ont dépassé le record de 631 millions de dollars (557 millions d'euros) de 2017. L'augmentation de l'offre dans des pays comme l'Espagne (+14 %) et les Pays-Bas (+20 %) explique en partie ce fait.

Selon le ministre du Commerce extérieur et du Tourisme, Rogers Valencia, l'avocat se positionne également en Asie. Au cours des huit premiers mois de l'année, les exportations péruviennes d'avocats vers la Chine, le Japon et Hong Kong ont été évaluées respectivement à 26 millions d'euros, 11 millions d'euros et 10 millions d'euros.

Cela fait du Pérou le troisième fournisseur d'avocats en Chine et à Hong Kong, et le deuxième au Japon.

Selon le vice-ministre du Commerce extérieur, Édgar Vásquez, l'avocat pourrait devenir le principal produit d'exportation cette année. « L'année dernière, c'était les raisins, mais cette année, ils pourraient être surpassés par l'avocat », a-t-il remarqué.

M. Vásquez, qui a participé au treizième Sommet international du commerce extérieur, organisé par la Chambre de commerce de Lima (CCL), a déclaré que le secteur agricole connaît une croissance proportionnelle à celle des autres secteurs.

Il a également mentionné que les mandarines se portent très bien sur les marchés européens et américains. Il a aussi mis l'accent sur la croissance des myrtilles et des crevettes.

« Il y a de plus en plus de produits dans le secteur alimentaire qui ont un fort potentiel de croissance en Asie, aux côtés des Etats-Unis et de l'Europe », a-t-il dit.

Vásquez a également mentionné que le marché le plus important pour les exportations non traditionnelles est l'Amérique latine. « Lorsque vous regardez toutes les exportations péruviennes, vous pouvez voir qu'un peu plus de 40 % vont en Asie, 28 % en Europe et 27 % aux Etats-Unis. Le reste est destiné à l'Amérique latine. Si vous regardez seulement les produits non traditionnels, l'Amérique latine est la principale destination des exportations péruviennes. L'Amérique latine est le marché principal pour plus de 33 % des produits à valeur ajoutée. Viennent ensuite les petits marchés : les États-Unis et le Canada avec 29 %, puis l'Europe (15 %) et l'Asie (moins de 7 %). « L'Asie a un grand potentiel pour nos exportations non traditionnelles. » 

Enfin, le vice-ministre a déclaré que si la guerre commerciale actuelle prend fin, une croissance de 10 % sera attendue pour 2019, avec des exportations montant jusqu'à 49 millions d'euros. Si tel n'est pas le cas, la croissance devrait être de 5 %.

Source : gestion.pe


Date de publication :



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018