La hausse des prix du carburant au Maroc conduit à une grève nationale des transports

Le Maroc a été frappé par la hausse des prix du carburant, le diesel et l'essence coûtant de plus en plus cher. Les prix affichés dans les stations-service indiquent des prix avoisinant les 11,7 à 11,8 dirhams le litre (1,08 €) pour l'essence et 10,5 à 10,7 dirhams le litre (0,98 €) pour le diesel.

Le secrétaire général de l'ODPT, Mustapha Chaoune, a déclaré que les services de transport sont paralysés dans tout le pays. Taxis, bus et quelques transporteurs sont en grève dans plus de 70 provinces au Maroc. Chaoune a demandé au gouvernement de rompre son silence face à l'augmentation du prix du carburant, qui a un impact important sur le coût du transport. Il a ajouté que «le coût du transport est tributaire de 30 à 35 % du prix du carburant.»

Le 27 octobre, le ministère de l'Équipement a déclaré qu'il organiserait en novembre une réunion entre les transporteurs de marchandises et le ministère de tutelle pour examiner les prix du diesel et ses effets négatifs.

Plus tôt ce mois-ci, les camionneurs ont fait grève en raison du prix du carburant. La grève des chauffeurs qui transportaient les fruits et légumes à Casablanca a provoqué une flambée des prix de ces produits. Le journal marocain Assabah a rapporté que l'offre de fruits et légumes avait diminué de 33 %.

Menafn.com relate l'impact de la hausse des prix du pétrole à l'échelle mondiale qui a provoqué plusieurs rondes de tension au cours des derniers mois. En juin, le Haut Commissaire à la planification a reconnu que les prix des carburants avaient augmenté de 9,1 % depuis leur déréglementation en 2016.


Date de publication :



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018