Echec de la récolte des oignons et baisse importante des pommes de terre aux Pays-Bas

Estimation de la récolte CBS
Ce n’est pas une surprise que le temps sec ait conduit à une récolte diminuée aux Pays-Bas. Les estimations de CBS (Organisme de Statistiques des Pays-Bas) excèdent cependant les prédictions initiales. La récolte des pommes de terre de consommation est 24 % plus basse qu’en 2017. On s’attend à ce que les oignons aient un rendement plus bas avec 44 %, selon les chiffres. «Pour les oignons, c’est un vrai échec de la récolte», dit le président de LTO-Akkerbouw, Jaap van Wenum pendant les nouvelles de NOS Radio1 hollandais. 

Oignons
Le rendement moyen est d’environ 60 tonnes par hectare (en 2000 : 62 tonnes; 2015 : 57,4 tonnes; 2017 : 55,7 tonnes). Cela contraste fortement avec les estimations pour 2018, qui ont atteint 32 tonnes par hectare. Le rendement en gros de graines d’oignons atteint par conséquent 0,8 million de tonnes. Le pic historique s'est produit en 2017 avec 1,5 million tonnes. A travers l'Europe du Nord Ouest, les effets du temps sec peuvent être ressentis dans la récolte des oignons. Le Royaume Uni attend un rendement diminué de 40 %, l’Allemagne s’attend à récolter 35 % de moins.

Pommes de terre
Les rendements moyens des pommes de terre sont en général proches de 50 tonnes par hectare (en 2000 : 53 ,1 tonnes; 2015 : 46,4 tonnes; 2017 : 52,8 tonnes). Le rendement attendu est donc de 3,1 millions de tonnes. Cela représente 0,8 million de tonnes de moins que le rendement de 2017.

Normalement, des récoltes diminuées se traduisent par des prix plus élevés. Les producteurs d’oignons pourraient compenser la mauvaise récolte, mais beaucoup de producteurs de pommes de terre ne seront pas capables de le faire. En effet, ils travaillent souvent avec des contrats d’approvisionnement. C’est pourquoi Van Wenum pense que les pommes de terre ne deviendront pas beaucoup plus chères dans les magasins, à l’opposé des oignions.

Rendements par hectare : la différence entre les chiffres préliminaires et les définitifs 
Chaque année, le CBS fournit les estimations de récolte pour les comptes agricoles européens. Les chiffres définitifs seront annoncés fin janvier. Ils sont souvent différents des chiffres préliminaires. L'estimation définitive de la récolte sera publiée en janvier 2019, basé sur un étude de 5 000 fermiers. A partir de cette étude, le rendement effectif par hectare est déterminé.

En 2010-2017, le rendement définitif par hectare pour les pommes de terre de consommation a été plus bas que le rendement préliminaire (estimé) sur trois ans. La plus grande différence a été en 2015, quand la récolte effective a été 9 % plus basse que celle initialement estimée. Les cinq autres années, le rendement définitif par hectare a été plus haut que celui initialement estimé. En 2010, le rendement était presque 3 % plus élevé que celui estimé. Pendant la même période, le rendement définitif par hectare était plus bas que celui estimé sur quatre ans. La différence a varié de -6.5 % (2014) à +7,4 % (2011).

Surface recoltée versus surface cultivée
La surface récoltée des pommes de terre de consommation a été plus basse que la surface récoltée pour quatre ans sur les dernière huit années. La plus grande différence a été en 2016 (3 %). Pour les graines d’oignons, la surface récoltée a été plus basse que la surface cultivée sur cinq des huit années. La différence en graines d’oignons a été aussi la plus grande en 2016 (2,4 %). Au cours des autres années, la surface cultivée a été la même avec celle récoltée pour les deux récoltes.

Source: CBS

 


Date de publication :
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018