L'hyménoptère Anastatus bifasciatus

Italie : On a découvert le cauchemar de la punaise asiatique

Bioplanet a identifié un insecte capable de parasiter la punaise asiatique. Ce n'est pas un antagoniste exotique, mais il existe déjà en Italie. Par conséquent, il n'a pas besoin de passer par tout le processus d'introduction de nouvelles espèces d'insectes.

Un anastatus bifasciatus sur les oeufs de la punaise asiatique

Stefano Foschi est technicien chez Bioplanet, « L'insecte s'appelle Anastatus bifasciatus. C'est un hyménoptère déjà présent en Italie. Dans le passé, de nombreux chercheurs l'ont étudié pour sa capacité à parasiter les œufs des Halyomorpha Halys. Dans notre cas, nous avons remarqué que dans notre région, l'Anastatus Bifasciatus montrait une capacité bien plus élevée que la moyenne à désactiver les oeufs de l'Halyomorpha H. Nous avons effectué de nombreux tests, et dans chacun d'eux, le pourcentage d'œufs parasités était très élevé. Par conséquent, nous pensons que c'est le chemin à suivre. »

Anastatus bifasciatus

Comme il s'agit d'un insecte indigène, il n'a pas besoin de répondre à des exigences particulières. Les premiers lancements pourraient commencer dès le printemps 2019. Si tout se passe comme prévu, les agriculteurs ne seront pas laissés à eux-mêmes.

Foschi, « On ne peut atteindre nos objectifs que si on collabore entre nous. A cet égard, nous avons entamé des discussions avec différentes municipalités afin de suivre une voie commune vers la recherche et l'implication mutuelle tant en ce qui concerne l'évaluation des résultats que la diffusion territoriale des antagonistes de la punaise asiatique. Ce ne serait pas suffisant et cela n'aurait aucun sens si nous n'impliquions que les agriculteurs. »

Le monde agricole jouera certainement un rôle clé dans la lutte contre ce fléau. Cependant, l'Halyamorpha est si largement répandu qu'il serait tout aussi utile de lancer l'Anastatus dans les zones vertes entourant les cultures - où la punaise asiatique se cache et se nourrit.

« Au vu des tests que nous avons effectués, l'élevage d'Anastatus semble faisable et prometteur. Dans le passé, ils ont remarqué qu'il pouvait parasiter les œufs, mais pas d'une manière aussi efficace. Probablement, la nature elle-même a combattu l'augmentation incontrôlée de la punaise asiatique en déclenchant ce mécanisme de défense. Grâce à l'élevage au sein de l'usine biologique et aux lancements massifs, nous pouvons accélérer le processus de défense naturelle », ajoute Foschi.

Les « champs piégés » seront extrêmement utiles dans ce combat. Les cultures comme le soja ou les féveroles sont des cachettes parfaites pour la punaise asiatique. De plus, le lancement de l'Anastatus sera très utile pour les vergers et les serres.

Pour plus d'informations :
Bioplanet
Via Masiera I, 1195
47522 Cesena
info@bioplanet.it
www.bioplanet.it


Date de publication :
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018