Charles Farran, Frutas Ponche France :

L’Espagne compense le grand déficit du marché français

Selon Charles Farran, commercial import-export chez Frutas Ponche France, il y a un gros déficit sur le marché français. « Nous devons importer des asperges vertes parce qu’elles ne sont pas disponibles en France. Le marché du nord de la France absorbe 40% de la production française. Le reste part à l’export. Cela cause des déficits. »

Charles donne l’exemple des pêches et des nectarines françaises. « Malheureusement, de gros volumes de pêches et de nectarines françaises sont vendus sur le marché allemand ou scandinave en été, parce que les produits français ont une certaine réputation. Nous sommes obligés d’importer des produits espagnols pour compenser cet export. »

Charles Farran

Le froid a perturbé la production espagnole. « Les fraises, les concombres et beaucoup de légumes ont du mal à démarrer. La cueillette des asperges est encore plus retardée par la pluie. Les prix augmentent et vu que Pâques tombe très tôt en avril, cela va sans doute perturber la commerce. » Les produits les plus populaires en France pour le menu de Pâques sont les asperges, les fraises, les concombres, les tomates et les artichauts.

Le marché des agrumes continue. « Il y a encore pas mal de mandarines. La variété Valencia se trouve sur les starting blocks, et il y a encore des oranges Navel sur le marché. Le commerce des agrumes dure assez longuement. »

La campagne du kaki est presque terminée. « Actuellement, nous nous occupons surtout des produits plus exotiques, comme l’avocat. C’est la fin de la saison en Espagne et le début au Mexique. Vu les conditions climatiques en Espagne, la saison de la fraise a débuté plus tôt en France qu’en Espagne, et nous ne l’importons pas. »

30% des produits importés par St. Charles International partent à l’export. Les 70% restants sont destinés au marché français. Les produits majeurs importés d’Espagne sont les agrumes, les tomates et les trois produits habituels : concombre, courgette et poivron. « Les poivrons verts et rouges ont toujours dominé le marché, mais maintenant la gamme est beaucoup plus large », raconte Charles.

La situation du marché des tomates n’est pas facile. « La quantité a diminué à cause du froid en Espagne et il y a une forte demande dans les pays de l’Est. Les marchés occidentaux, comme la France et l’Allemagne, sont un petit peu moins approvisionnés. Le marché français peine et il y a des prix très élevés. »

Les dernières années, les préférences du marché français n’ont pas beaucoup changé. « La pomme est toujours le premier fruit et la tomate le premier légume. Cependant, le melon charentais se développe. La production commence au Maroc, après c’est en Espagne et enfin en France. »

Pour plus d’informations :
Frutas Ponche France
453, Av. de Milan – Marché de Production
Locaux 18-19
66033 Perpignan Cedex
+33 4 68 85 20 44

Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)