Ni l'aspect, ni le goût du fruit ne sont affectés.

Espagne : Prolongement de la durée de conservation des figues jusqu'à 21 jours

Un groupe de chercheurs universitaires d'Estrémadure a mis au point une nouvelle technique qui prolonge la durée de conservation des figues jusqu'à 21 jours sans en altérer l'aspect ni le goût.

Le projet permet de stocker les fruits plus longtemps grâce à une technologie post-récolte, avec « les bénéfices directs pour l'industrie et le consommateur », comme le rapporte cette semaine l'Université d'Extremadura (UEx) dans un communiqué de presse.

L'initiative a été promue par des chercheurs de l'Institut Technologique Agroalimentaire d'Estrémadure (Intaex-Cicytex), en partenariat avec l'Institut Universitaire de Recherche en Ressources Agraires (Inura) de l'Université d'Extremadura.

Un des chercheurs impliqués dans le projet, Manuel Serradilla, a expliqué que les figues sont capables de mûrir après la récolte et qu'il est donc « nécessaire de chercher des alternatives » afin de retarder ce processus de sorte que le produit demeure en bon état plus longtemps, a-t-il ajouté.

Serradilla a souligné que la technologie utilisée dans le projet a été basée sur l'utilisation du 1-MCP, une molécule analogue au composé chimique qui provoque la maturation des figues. L'objectif était de "bloquer" les récepteurs de l'éthylène et d'arrêter ainsi la maturation.

Le procédé consiste à traiter le fruit en chambres avec application volatile de cette molécule. De cette manière, les figues ont mûri jusqu'à 21 jours "sans aucun changement de goût ou de leur apparence", dit Serradilla.

Le chercheur a également souligné que ce processus « ne réduit pas la douceur du fruit », puisque la technique ne modifie pas les caractéristiques du produit. Il a également dit qu'il "est entièrement praticable et se fait déjà avec d'autres fruits, comme les prunes".

La production
On notera que la région d'Estrémadure produit 8 272 tonnes de figues par an, soit près de 29 pour cent de la production totale espagnole, et 5 220 hectares consacrés aux figuiers, répartis également entre les provinces de Cáceres et Badajoz. .

Toutefois, une fois récolté, la durée de conservation de ce fruit est "extrêmement courte" en raison d'altérations physiologiques, comme le ramollissement, mais aussi microbiologiques, comme l'endosepsie ou le rejet du liquide sirupeux par les ostioles. Ces facteurs « ont une répercussion négative sur la mise sur le marché du produit », a rapporté l'UEx.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)