Les insectes menacent l'industrie du kiwi néo-zélandaise d'une valeur d'un milliard de dollars

Une augmentation de 260 % du nombre de punaises brunes marmoréennes et puantes trouvées aux frontières de la Nouvelle-Zélande a augmenté le risque d'un milliard de dollars pour l'économie de la Baie de Plenty.

Les chiffres du Ministère de l'industrie primaire indiquent qu'un total de 2 569 punaises ont été trouvées entre septembre 2017 et avril. Cette période est connue comme étant une « saison à risque », lorsque les punaises puantes de l'hémisphère Nord sont les plus susceptibles de se glisser dans la cargaison se dirigeant vers la Nouvelle-Zélande.

Nzherald.co.nz rapporte que jusqu'à présent, cette saison, les agents de biosécurité ont détecté deux insectes morts, qui ont été détruits.

Stu Hutchings, directeur général de Kiwifruit Vine Health, a déclaré que l'impact des insectes pourrait être colossale pour l'industrie locale. En Italie, on a constaté que les punaises provoquaient jusqu'à 40 % de chute des kiwis avant la récolte en endommageant les fruits : « Cela pourrait anéantir les revenus des producteurs et avoir un impact sur le PIB de 1,8 milliard de dollars d'ici 2038. La valeur des exportations du secteur horticole pourrait chuter jusqu'à 4,2 milliards de dollars. » 

Les punaises puantes sont des mangeurs voraces et hibernent dans les maisons pendant l'hiver. Si on les dérange, elles dégagent une odeur désagréable. Après l'hiver, elles sortent et mangent, tout en cherchant un compagnon. Elles sont aussi particulièrement difficiles à éradiquer.

M. Hutchings a dit que de nombreuses plantes, jardins, arbres et plantes indigènes pourraient être touchés par les insectes et que de nombreuses autres industries pourraient être touchées. Le risque d'incursion était « de plus en plus élevé à mesure que nous apportions des marchandises en Nouvelle-Zélande ou que les gens venaient ici ».


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)