Faible niveau des prix de gros en Suisse

Le prix des raisins italiens a baissé de 30% par rapport à l'année dernière

La saison viticole italienne bat actuellement son plein. Les principales zones de culture que sont la Sicile et les Pouilles produisent actuellement de grandes quantités, en raison des températures élevées de l'été, mais la qualité varie. Cette année, les conditions météorologiques difficiles de la campagne engendrent des problèmes au niveau de la durée de conservation. Les marchandises doivent être vendues rapidement, avant qu'elles ne puissent plus être commercialisées. « Par rapport à l'année dernière, le raisin a baissé d'environ 30% au niveau des prix de l'année dernière », explique un grossiste zurichois au sujet de la situation actuelle du marché.

Taches de sucre
Il y a environ deux mois, la campagne du raisin en Italie a commencé avec deux semaines d'avance par rapport aux autres années. Les raisins de table, dits Black Pearl, ont fait leur apparition il y a une semaine et, à l'heure actuelle, la plupart des variétés sans pépins et des raisins de table de la variété Uva Italia sont sur le marché. En raison de l'été chaud et des faibles réserves en eau, la qualité des fruits est parfois moins bonne. Une grande partie du produit présente des taches de sucre, indiquant un goût sucré. D'un point de vue purement visuel, c'est un inconvénient.

Variétés précoces
La situation du commerce de gros en Suisse reste inchangée : environ 60% du marché est composé de raisins légers, tandis que les raisins de table bleus représentent environ 40% du marché. Une tendance importante des raisins de table italiens est que l'on trouve un peu plus de variétés précoces. La récolte commence d'ailleurs de plus en plus tôt. Habituellement, la durée de conservation de la marchandise n'est pas un problème : « avec les technologies de stockage actuelles, vous pouvez toujours proposer ces raisins facilement jusqu'en décembre ou en janvier. La saison principale des raisins Italia s'étend de septembre à mi-novembre. » 

Concurrent
Même après de nombreuses années et d'importants investissements dans d'autres zones de culture au sein de l'Europe, les Italiens restent toujours à l'avant-garde de la viticulture européenne. « L'Espagne essaie depuis des années, mais elle ne peut pas encore rivaliser avec la culture italienne. » La concurrence d'autres pays européens comme la Turquie, la Grèce et le Maroc ne joue qu'un rôle mineur dans le commerce de gros suisse.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)