L’IKO, un lieu d’échanges

« Les consommateurs du kiwi jouent le jeu de l'origine »

En 1983, à l’initiative de Jacques SANZ, arboriculteur dans le Lot et Garonne, se tient à Rungis la première réunion de ce qui allait devenir l’IKO, réunissant des représentants de Nouvelle-Zélande, d’Italie, des
Etats-Unis (Californie) et de France. Depuis, de nouveaux pays se sont joints : le Chili, l'Espagne, la Corée du sud, le Portugal, et la Grèce.

Le verger mondial a fortement évolué, les conditions de concurrence également, mais la production reste le socle de la filière. Les échanges qui ont lieu au sein de l’IKO permettent aux délégués une meilleure connaissance de l’offre, des problématiques techniques et des évolutions de consommation.

Les délégués des pays membres se rencontrent deux fois par an. La conférence de septembre est la plus importante entre les délégations. Cette conférence est organisée à tour de rôle par les pays membres de l’IKO.



La 37e conférence s’est tenue en France
La France a eu l’honneur de recevoir la 37e conférence, qui s’est
déroulée en région bordelaise du 9 au 12 septembre 2018. Marie-José SANZ et Julien PEDELUCQ, Co-Présidents du BIK, ont ainsi
présidé une assemblée composée du Chili, de l’Espagne, de la France, de la Grèce, de l’Italie, de la Nouvelle-Zélande, du Portugal et des USA. Les échanges ont été riches et nourris, permettant de discuter sur les tendances structurelles du commerce du kiwi et sur l’évolution des techniques de culture.

Quelques chiffres

Une récolte en augmentation en Europe

Les volumes de kiwi sont attendus en légère augmentation en Europe. Les volumes de Hayward prévus sont de 373 000 tonnes en Italie, 219 000 tonnes en Grèce, 57 000 tonnes en France. Le Portugal annonce une récolte stable de 30 000 tonnes et l’Espagne une récolte en croissance de 16 800 tonnes (+ 1 800 tonnes par rapport à 2017).

Une récolte en légère augmentation pour les USA
En Californie, la récolte va croître légèrement pour atteindre les 38 000 t. La production américaine est essentiellement destinée à son marché national.

Du côté de l’Hémisphère Sud
La récolte néo-zélandaise ayant été importante cette année (538 000 t dont 280 000 t de Hayward), Zespri prévoit de maintenir une présence sur le marché européen jusqu’en semaine 49, soit une semaine de plus qu’en 2016. Le Chili a récolté 175 000 t de Hayward. Sa saison est terminée.

Techniques culturales et protection des vergers
La conférence est chaque année un point d’échange sur les travaux en cours et permet de dresser un état des lieux des maladies et ravageurs, ainsi que de leurs solutions éventuelles. Un focus particulier a été mis cette année sur PSA et Halyomorpha halys, la punaise diabolique.

Naturalisation
Confrontés à l’augmentation du phénomène de naturalisation des kiwis en Europe, pour un volume annuel estimé de 30 000 à 50 000 t, alors même que les normes internationales et européennes prévoient l’affichage obligatoire et loyal de l’origine pour informer le consommateur, les pays membres de l’IKO ont préparé une déclaration commune à transmettre aux autorités nationales et
européennes, pour lutter contre ces falsifications de la traçabilité qui nuisent aux producteurs et aux consommateurs.

Les pays producteurs soulignent tous l’attrait des consommateurs pour le produit national. Les clients, convaincus, jouent donc le jeu de l’origine. Ainsi le BIK base-t-il depuis plusieurs années sa promotion
sur l’origine France.

Communication
Les membres de l’IKO ont décidé de reprendre leurs travaux sur les aspects nutritionnels du kiwi. De nombreuses publications scientifiques prouvent son intérêt nutritionnel, sur la base d’essais cliniques. Ils envisagent de créer un outil de communication commun en vue de recenser et diffuser l’ensemble de ces informations.

La prochaine conférence de l’IKO se tiendra en septembre 2019 en Italie.

A propos du BIK
Depuis bientôt 40 ans, le BIK rassemble les producteurs, coopératives et expéditeurs de kiwi français. Il reflète leur volonté de travailler ensemble pour promouvoir et valoriser le kiwi français.

Pour plus d'informations :
Bureau National Interprofessionnel du Kiwi
100 Allée de Barcelone – BAL 02
31 000 Toulouse
France
+(33) (0)5 61 22 17 89
Fax : (33) (0)5 61 22 65 05 
contact@kiwidefrance.fr 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)