L'Espagne prévoit de récolter 60 000 tonnes de mandarines Tango

Aujourd'hui, l'Espagne est déjà le plus grand producteur de mandarines Tango en Méditerranée et le deuxième au monde. Elle n'est dépassée que par les États-Unis, où la variété a été brevetée en 2007 par l'Université de Californie, et où la superficie continue d'augmenter, même si les fruits qui y sont produits ne sont pas exportés vers l'UE. Selon les prévisions, la récolte de Tango en Espagne va presque doubler dans cette campagne 2018/19 par rapport à la saison précédente, pour atteindre environ 60 000 tonnes. Cela représente 83 % de la production méditerranéenne totale, ainsi que 57 % de la production mondiale, si l'on tient compte de ce qui a été récolté cet été dans l'hémisphère sud (50 000 tonnes supplémentaires).

Alors que l'Andalousie était la région espagnole qui a fourni le plus grand volume d'agrumes sans pépins en 2018, cet honneur reviendra en 2019 à la région de Valence, qui prendra la tête grâce à l'entrée en production de nouvelles plantations. Ainsi, l'Andalousie contribuera 24 000 tonnes (40 %), Valence 27 000 tonnes supplémentaires (45 %), Murcie environ 8 000 tonnes et la Catalogne 1 000 tonnes. La distribution de la production de Tang Gold (telle qu'enregistrée dans l'UE) a modifié la structure traditionnelle de l'industrie espagnole des agrumes, dans laquelle Valence a traditionnellement joué le rôle le plus important dans la production de clémentine et de mandarine. Dans le cas du Tango, ce leadership est partagé avec l'Andalousie. Cette diversification géographique, dans le cas du marché domestique, facilite également le respect du critère du « zéro kilomètre » promu par la distribution espagnole.

Tango Fruit, la marque d'Eurosemillas pour le développement mondial des mandarines Tango, a été présentée cette année lors du Fruit Attraction avec un message différenciant : « Sustaina-bee-lity ». Avec ce jeu de mots entre « durabilité » et « abeille », Eurosemillas commercialise la variété en se concentrant sur les demandes des grands distributeurs européens, qui ont insisté sur la promotion de mesures environnementales auprès du consommateur et sur la promotion de méthodes de production plus écologiques, visant à atteindre « zéro déchets ».

Contrairement à la plupart des autres mandarines tardives, la Tango n'a pas de graines, ce qui permet d'éviter l'utilisation de traitements pour enlever ou tuer les insectes pollinisateurs pendant la floraison. Cela signifie que les producteurs ne seront pas obligés d'installer des mailles coûteuses pour empêcher ces insectes d'entrer dans les plantations, ou de localiser des fermes isolées afin d'empêcher la pollinisation croisée, qui est à l'origine de l'apparition des graines.

Le résultat du pari sur la variété Tango est que les abeilles ne sont aucunement affectées. De cette façon, la pollinisation des arbres fruitiers qui en ont besoin s'améliore, et il en va de même pour la nouaison (transformation de la fleur en fruit). De plus, l'utilisation de phytorégulateurs, comme les insecticides, est réduite, et ceux-ci peuvent également générer des déchets. Une analyse réalisée par Eurosemillas a confirmé que de telles vertus agronomiques permettent au Tango de devenir l'une des variétés de mandarines les plus rentables."

Une analyse comparative réalisée par les services techniques d'Eurosemillas (comparaison des variétés protégées) nous a permis de confirmer que la Tang Gold est la variété de mandarine tardive la plus rentable. Ceci est principalement dû à ses coûts de production plus faibles (économie de maillage et/ou de traitements phytosanitaires), à son entrée plus rapide et à sa production plus élevée et à sa régularité (il n'y a pas de hauts et de bas dans le volume de production). Ces facteurs, ainsi que les bons prix de la variété, permettent aux détenteurs de licence Tango de récupérer plus tôt leur investissement initial (pour le paiement des droits et du matériel végétal). C'est aussi une mandarine rentable et attrayante pour l'exportateur et le distributeur final, car elle répond aux exigences du consommateur : elle est facile à éplucher, la qualité est uniforme, sans hauts ni bas en termes de couleur, de taille, d'acidité ou de teneur en jus et elle garantit un approvisionnement régulier et continu. Cette variété vient tantôt des régions méditerranéennes (à partir de décembre), tantôt de l'hémisphère sud (à partir de juin).

« Nous souhaitons souligner la durabilité de notre variété tant sur le plan environnemental qu'économique », déclare Juan José de Dios, directeur de Tango Fruit. « Le tango a déjà réussi à devenir un mandarin global, profitable pour tous les maillons de la chaîne, et avec des productions des deux hémisphères qui se complètent. Nous avons également l'intention d'être les premiers à montrer que le marché exigera des variétés à valeur ajoutée écologique », déclare le dirigeant de cette marque.

Alors que dans la dernière édition de Fruit Attraction, il a été rapporté qu'un approvisionnement régulier en mandarines Tango serait possible pendant 8 mois, maintenant cette période devrait atteindre presque 10 mois. « Il est évident que les variétés tardives de l'hémisphère sud gagnent du terrain sur les clémentines locales précoces. De même, les mandarines espagnoles telles que le Tango l'emporteront d'ici la fin de la saison sur les clémentines du côté sud. Le calendrier commercial est simplement en train d'être ajusté », prévient M. De Dios, qui conclut que cela peut entraîner « des opportunités pour les exportateurs, qui peuvent maintenant aussi travailler comme planificateurs de campagne. » 


Date de publication :



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018