Ivan Santos, président de la l'entreprise agricole Banagreen

Payer 1 dollar de moins par boîte de bananes ne serait pas rentable pour le secteur agricole

Le président de l'entreprise agricole Banagreen en Équateur réagit avec force à l'intention d'ALDI de baisser les prix des bananes, assurant que « ce prix ne serait pas rentable pour le secteur agricole car les coûts augmentent d’une année à l’autre. » 

Iván Santos a déclaré que la solution pour qu'ALDI soit rentable ne consiste pas à payer les producteurs moins cher, mais plutôt à « revoir les coûts excessifs et, en même temps, abusifs des matières premières et des services que nous achetons aux différentes industries qui nous fournissent, comme les cartons qui ont subi plusieurs augmentations cette année, les lignes maritimes avec un coût local élevé, le fret, etc. » 

D'autre part, il a également fait référence au fait que la banane équatorienne est l'une des plus chères sur le marché international, un fait qui leur fait perdre de la compétitivité vis-à-vis de leurs voisins. A ces fins, Santos a déclaré que le secteur doit continuer d’être encouragé car il implique « le travail acharné et le soutien au secteur de l'exportation qui n'est pas protégé car les différents moyens de contrôle sont souvent escroqués, mais qui se conforme toujours à ses obligations. » 

Banagreen est une entreprise agricole créée en Équateur en 2010 par un groupe de partenaires producteurs de bananes qui ont vu le besoin de vendre leurs produits à un prix équitable et avec la nécessité de satisfaire leurs clients ou consommateurs finaux. En 2011, ils ont vu le besoin de devenir des négociants et des exportateurs, en plaçant leurs fruits sur les marchés internationaux.

« Notre objectif est de continuer à augmenter notre productivité en recherchant de nouveaux marchés et de nouveaux clients pour la vente de nos produits. Nous avons aussi profité de l'occasion pour inviter plus de producteurs à faire partie de notre famille en faisant preuve d'un engagement pour un avenir meilleur », conclut Ivan.

Réaction d'ALDI
Laetitia Gruwel, de Tara Communicatie, porte-parole d'Aldi, a voulu préciser que, bien qu'ils souhaitent s'abstenir de « fournir des informations sur les négociations de prix en cours concernant des produits spécifiques, de façon générale, ils s'efforcent d'établir des relations commerciales continues et durables avec leurs fournisseurs. » 

En outre, ils ont tenu à souligner qu'ils tiennent toujours compte de la qualité de leurs produits, mais qu'ils accordent également « une grande valeur aux processus de production responsables, car il est important pour nous que les normes sociales et écologiques soient respectées tout au long de la chaîne logistique. Après tout, agir de manière durable et responsable est un élément essentiel de notre politique d'entreprise et c'est pourquoi nous avons établi une gouvernance d'entreprise responsable chez ALDI dans nos principes de responsabilité d'entreprise, qui définissent un cadre contraignant pour nous et nos partenaires commerciaux. »

En conclusion, Gruwel a déclaré que « la stratégie de prix d'ALDI est soumise aux mécanismes généraux du marché, ce qui signifie que les fournisseurs nous envoient des offres dans le cadre de processus d'appel d'offres définis et que nos services achats vérifient ces offres pour s'assurer qu'elles conviennent au marché. »


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)