Rapport GAIN de l'USDA - 2018/19 sur les exigences en matière d'importation de pommes de terre de semence

L'Égypte a exporté plus de 759 200 tonnes de pommes de terre pour la consommation

Le décret ministériel n° 1202/2018 (12 septembre 2018) modifie le décret précédent en ce qui concerne les niveaux de tolérance aux organismes nuisibles, en y ajoutant certains organismes nuisibles et en en retirant certains de la liste de quarantaine. Le 9 octobre 2018, l'Égypte a notifié à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ses nouvelles « Exigences phytosanitaires applicables aux plants de pommes de terre importés ».

L'Égypte est un grand exportateur de pommes de terre de consommation. Le pays dépend largement des importations de pommes de terre de semence pour sa production nationale. Les importations commencent en septembre et se poursuivent jusqu'en novembre. Selon les estimations de l'industrie, les exportations américaines de semences de pommes de terre pourraient atteindre 15 millions de dollars par année, une fois que les problèmes d'accès aux marchés auront été résolus.

L'Égypte est largement tributaire des importations de tubercules de semence pour sa production intérieure de pommes de terre. Les importations au cours de l'année civile (CY) 2018 (janvier-octobre) atteignent environ 120 000 tonnes métriques (MT). Les importations proviennent principalement de l'Union européenne (UE) : Pays-Bas (40 500 tonnes, soit 33,6 %), Royaume-Uni/Écosse (40 400 tonnes, soit 33,5 %) et France (18 900 tonnes, soit 16 %). Les importations commencent en septembre et se poursuivent jusqu'en novembre. La production locale de pommes de terre de semence a lieu pendant la saison estivale.

En Égypte, l'année agricole est divisée en trois saisons de plantation : été (février à mai), nili (juillet à août) et hiver (septembre à novembre). Les semis de pommes de terre de conservation commencent vers la fin de la saison nili. La saison hivernale commence en novembre et se poursuit jusqu'en janvier. La production est répartie sur l'ensemble du pays, mais elle est largement concentrée dans les provinces de Behaira, Monefya et Menya.


Les importations de semences de pommes de terre doivent être conformes à la réglementation égyptienne en matière d'importation phytosanitaire. Un arrêté ministériel publié annuellement indique les spécifications techniques. Le décret ministériel n° 1202/2018 (publié le 12 septembre 2018) modifie le décret précédent en ce qui concerne les niveaux de tolérance des organismes nuisibles, ajoute et retire certains organismes nuisibles de la liste de quarantaine (voir Annexe I). Le 9 octobre 2018, l'Égypte a notifié à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ses nouvelles « Exigences phytosanitaires à l'importation de plants de pommes de terre ».

Selon les estimations de l'industrie, les exportations américaines de pommes de terre de semence vers l'Égypte pourraient atteindre 15 millions de dollars par année une fois que les problèmes d'accès au marché seront résolus. Les variétés d'origine américaine concurrençant celles des fournisseurs de l'UE seraient compétitives sur le plan des prix. Les importations annuelles de semences de pommes de terre de l'Égypte s'élèvent en moyenne à 85 millions de dollars (CY 2015-17).

La réglementation phytosanitaire égyptienne exige des tests de laboratoire contre le flétrissement bactérien de la pomme de terre (Ralstonia sloanacearum) et les agents pathogènes de la pourriture annulaire dans toutes les importations et exportations de pommes de terre. Les exportations égyptiennes de pommes de terre de consommation vers la Fédération de Russie, l'UE, le Liban et la Jordanie ne sont autorisées que si elles sont produites dans des zones exemptes de parasites (PFA), conformément à la norme internationale pour les mesures phytosanitaires (NIMP 4) de la Convention internationale pour la protection des végétaux.

Le ministère de l'Agriculture et de la Mise en valeur des terres a désigné le Potato Brown Rot Project (PBRP) comme l'entité exclusive responsable de l'établissement, de l'inspection, de la surveillance et de l'entretien des IFP, ainsi que des tests en laboratoire contre les agents de la pourriture brune.

L'Égypte est un grand exportateur de pommes de terre de consommation. Au cours de l'année civile 2018, elle a exporté plus de 759 200 tonnes de pommes de terre de consommation. Le pays est le cinquième exportateur de pommes de terre de consommation. Fournissant principalement la Fédération de Russie (367 000 tonnes, soit 48 pour cent) et, dans une moindre mesure, l'UE-18 (190 400 tonnes, soit 25 pour cent) et les Emirats arabes unis (53 100 tonnes, soit 7 pour cent). Actuellement, l'UE n'est pas la première destination des exportations égyptiennes de pommes de terre de consommation.

Cliquez ici pour le rapport complet.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)