Nouvelle-Zélande : Vente de vergers de kiwis - Seeka cede 16 millions USD de vergers

Le plus gros producteur de kiwis de Nouvelle-Zélande, Seeka, a accepté de vendre cinq vergers de kiwis de Northland pour près de 16 millions de dollars. Seeka a déclaré que les accords prévoient que les acheteurs concluent des contrats d'approvisionnement à long terme pour chacun des vergers, que Seeka gérera en leur nom.

Seeka a déclaré à la Bourse de Nouvelle-Zélande que la valeur totale des ventes, estimée à 15,9 millions de dollars, dépassait le prix d'achat plus les coûts de possession des vergers. Seeka a déclaré que les contrats de vente seraient actés lorsque les acheteurs auront rempli leur devoir d’audit préalable dans un délai de 20 jours. La société a indiqué rester en négociation pour la vente d'autres vergers de Northland. Les annonces seront mises une fois les ventes conclues.

Autre nouvelle, un verger de Te Puke a été vendu aux enchères 6,1 millions de dollars, marquant ainsi ce que les agents considèrent être la plus grande vente d'un verger de kiwis SunGold dans la région. La propriété haut de gamme et couverte de 6 hectares de verger avec 5,03 hectares de kiwis G3 sur de nouvelles structures Agbeam s’est vendue au prix de 6,135 millions de dollars mercredi dernier. Le prix de vente inclus également 200 000 USD pour les 23,625 % de parts dans l’infrastructure. La vente de l’infrastructure faisant face au nord, qui a produit 20 000 plateaux à l'hectare la saison dernière, comprenait également la part du vendeur (23 %) et le compte de capital du partenariat Oasis Kiwifruit.

Le responsable des communications de Zespri, Oliver Broad, a déclaré que l’entreprise avait annoncé un retour moyen de 5,47 dollars par plateau et de 64 127 dollars par hectare pour le kiwi vert le mois dernier. Le rendement moyen d'un kiwi d'or était de 10,28 dollars par plateau et de 137 865 dollars par hectare. « Ces prévisions reflètent de solides performances sur tous les marchés alors que nous nous efforçons de répondre à la demande croissante des consommateurs », a-t-il déclaré.

Broad a déclaré que les perspectives à long terme étaient positives et se reflétaient dans les investissements dans le kiwi. « Dans le même temps, les investisseurs sauront que dans notre secteur et dans tous les secteurs primaires, les risques tels que ceux liés aux conditions climatiques et à la biosécurité doivent être pris en compte dans toute planification future des activités. » Nikki Johnson, chef de la Nouvelle-Zélande Kiwifruit Growers Inc, a déclaré que le rendement du kiwi vert était passé de 30 067 dollars à l'hectare au cours des 10 dernières années à 60 885 dollars à l'hectare à 114 345 dollars.

Source : Herdon Gazette et NZ Herald


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)