Les producteurs d'avocats mexicains reprennent la récolte

La semaine dernière, les producteurs d'avocat du Michoacán (Mexique) ont recommencé la récolte après une grève ayant complètement interrompu, depuis fin octobre, la cueillette du fruit ou son approvisionnement sur le territoire des États-Unis. Une issue à la grève a été trouvée et le fruit devrait à nouveau traverser la frontière. Les expéditeurs des États-Unis sont soulagés, dans la mesure où les étalages semblaient sur le point d'être privés d'avocats mexicains pour Thanksgiving. D'ordinaire, les stocks de fruits sont maintenus à un niveau susceptible d'assurer un approvisionnement suffisant pour 2 semaines environ.

Selon le Hass Avocado Board, le Mexique exportait 40 millions de livres d'avocats par semaine aux États-Unis, à la même période l'an dernier. Vu que la grève s'est étendue sur plus de 2 semaines, cela signifie que la pénurie sur le marché des États-Unis s'élève à près de 100 millions de livres, même si les chiffres actuels exacts sont incertains. Ce qui est clair, en revanche, et beaucoup de sources l'affirment, c'est que les consommateurs peuvent s'attendre à un très faible approvisionnement en avocats mexicains au cours des prochaines semaines, avec seulement un volume relativement faible en provenance de régions comme le Chili pour tenter de compenser le vide.

Denise Junqueiro de Mission Produce explique que l'entreprise produit aussi des avocats dans d'autres régions d'Amérique centrale et du Sud à cette période de l'année, mais la majorité vient du Mexique. Les volumes et la qualité sont là ; seulement, personne ne les a récoltés. « Le volume mexicain est très important. Maintenant que la grève s'est achevée, le fruit devrait idéalement recommencer à traverser la frontière d'ici la fin de la semaine », relève Junqueiro. « En ce moment, c'est la saison des pluies, donc la qualité est correcte. Des expéditeurs ont cependant décidé de sauter temporairement le dispositif de maturation, afin d'expédier de quoi réapprovisionner les stocks. »

« Zéro marché »
Alors que la grève suivait son cours et que le fruit se trouvait au point mort, le marché était à l'arrêt. Le département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) n'a rapporté aucun cours boursier mexicain depuis le début des grèves. Il est fortement plausible que les prix soient très élevés dès que le marché rouvrira officiellement, mais la manière dont ils se comporteront exactement, par la suite, reste inconnue.

« Jusqu'à présent, il n'y avait pas vraiment de marché », souligne Junqueiro. « Vu que personne n'avait pris part à la récolte pendant plus de 2 semaines, les importateurs se contentaient de liquider le reste du stock récolté avant la grève. En ce moment, il est encore trop tôt pour estimer le positionnement du marché. L'USDA n'a coté aucun marché mexicain depuis 2 semaines. »

« La demande en avocats précédant les vacances de Thanksgiving est d'ordinaire plutôt faible, puis elle croît à nouveau en décembre », ajoute-t-elle. « Cela dit, en ce moment, il est difficile de déterminer les conséquences de la grève. »


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)