Sergio Siscar, gérant de Venser Group :

Espagne : « Grand écart de prix entre les agrumes de grande et de petite taille »

La société valencienne Venser Group commercialise des oranges Navelina depuis plus de 3 semaines grâce aux récoltes effectuées dans les zones du sud de Valencia, où les fruits mûrissent plus tôt. Ils ont également fini de vendre des mandarines Oronules la semaine dernière et travaillent actuellement sur les premières Clemenules, une variété qui dominera le marché jusqu'à fin janvier.

« Il y a de moins en moins de lots d'oranges d'Afrique du Sud. Ils sont moins chers que nos premières Navelinas, mais leur qualité n'est plus aussi bonne car ils sont sur le marché depuis trop longtemps. Cela se remarque par la dureté du fruit et sa durée de conservation plus courte. Nos clients sont très satisfaits de la qualité et du Brix des Navelinas. Les premières sont destinées au marché intérieur, qui est moins exigeant en matière de coloration. Aujourd'hui, la coloration est déjà plus intense et nous exportons déjà des volumes constants », explique Sergio Siscar, directeur du groupe Venser.

Cette entreprise, fondée par la famille Siscar, possède 4 usines de conditionnement d'agrumes à Gandía, Xeresa et Piles, où ils travaillent séparément sur les oranges, mandarines, mandarines à feuilles et agrumes bio. Ils disposent également de leur propre service logistique et de 5 camions affichant leur marque.

« Nous achetons la plupart des fruits que nous vendons directement aux producteurs, en manipulant entre 15 et 20 millions de kilos d'agrumes, selon la saison. Nous sommes spécialisés dans la commercialisation auprès des supermarchés, pour lesquels nous possédons toutes les certifications nécessaires, ainsi que dans la fabrication de jus d'orange. Cette année, nous avons déjà le certificat pour la manipulation et la vente d'agrumes biologiques et sans déchets. Pour l'instant, nous avons des volumes limités que nous vendons principalement dans les pays du nord de l'Europe », explique Sergio Siscar.

Sergio Siscar, à droite, avec ses collègues sur leur stand lors du Fruit Attraction 2018.

Selon l'exportateur, le marché est actuellement plein de petits et moyens fruits d'Espagne et d'Italie. Il y a un énorme écart de prix entre les grandes et les petites tailles.

« Il est très difficile de vendre des clémentines de calibre 5, par exemple. Si vous parvenez à les vendre, ce sera à des prix très bas. L'industrie de transformation n'est pas non plus une option intéressante, puisque les prix qu'elle paie cette année sont vraiment en deçà de ceux du marché du frais. Compte tenu de la disponibilité actuelle des calibres, nous nous concentrons cette année sur les formats d'emballage comme les mailles girsac et les boîtes « Pitufo » pour supermarchés. Ceci s'applique également aux oranges. Il existe une forte demande pour les tailles 1 à 3, mais peu d'approvisionnement. Par contre, les grandes tailles se portent mieux en comparaison des années précédentes, avec des prix plutôt satisfaisants. »

Venser expédie ses agrumes principalement à des chaînes de supermarchés en Scandinavie, où elle possède une grande expérience. Elle est également présente sur d'autres marchés européens, tels que l'Allemagne, la France, l'Italie, les pays de l'Est et de la Baltique, les Emirats Arabes Unis et sporadiquement le Brésil, le Cambodge et la Malaisie, entre autres.

« Nous sommes intéressés par une expansion en France, en Suisse et aux Pays-Bas », souligne l'exportateur. « Pour nous, il est intéressant de pouvoir diversifier notre offre sur différents marchés, car chacun a ses préférences en termes de variétés, de tailles et de qualités, ce qui nous permet de vendre tous nos produits. »

« Les Clemenules sont de loin la variété de mandarines avec laquelle nous travaillons le plus. Nous continuons ensuite avec des variétés luxueuses, comme la Nadorcott, la Tango ou l'Orri, avec lesquelles nous mettons un terme à la campagne des mandarines espagnoles. Ces variétés sont également offertes par les pays de l'hémisphère sud au moment où nous commençons déjà avec d'autres variétés précoces. Nous les proposons également à la fin de notre campagne, en prolongeant autant que possible leur période de commercialisation et en les superposant de plus en plus avec le début de la campagne de l'hémisphère sud. Le marché montre une nette préférence pour ces variétés et cela se reflète dans les ventes, qui sont importantes malgré les prix élevés. Il en va de même pour les variétés d'oranges comme la Valencia Midknight, Navel Powel, Chislett et Barsfield », explique Sergio Siscar.

La société valencienne vend des agrumes toute l'année depuis 4 ans, soit des fruits espagnols conservés à froid, soit des fruits importés de l'hémisphère sud. « Il est important d'offrir à vos clients un service ininterrompu, de cette façon, vous aurez plus de chances de les fidéliser. »

Pour plus d'informations :
Sergio Siscar
Venser
Portable : +34 625157753
Tél : 34 960089263
sergio@vensergroup.com
www.vensergroup.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)