Gilets jaunes : une menace pour le secteur des fruits et légumes

Après un week-end mouvementé et plus d’une semaine de manifestation, les gilets jaunes poursuivent leur mouvement au dépit des commerçants qui enregistrent des pertes considérables.

L’entreprise importatrice et exportatrice Frutas Ponche France est située à Perpignan. Selon Charles Farran, le mouvement des « gilets jaunes » paralyse beaucoup le commerce. Les gens ont surtout peur que les transports soient bloqués définitivement. Pour l’instant, il n’y a pas un vrai blocage mais plutôt un filtrage.

« Le mouvement retarde énormément les départs. Les gens craignent que les marchandises n’arriveront pas. Les Espagnols, par exemple, se posent beaucoup de questions avant de charger », explique Charles. Cependant, il souligne qu’il n’y a pas énormément de produits espagnols sur le marché français en ce moment parce qu’il a plu beaucoup en Espagne.

Selon Charles, il n’y a pas encore de pertes importantes de marchandises, mais les produits commencent à manquer. « On est peu approvisionné, tandis que la demande est toujours là. »

De nombreux supermarchés ont vu leurs accès bloqués ou filtrés par des manifestants au cours du week-end. Plusieurs ont même été contraints de fermer leurs portes plus tôt, comme à Saint-Étienne-lès-Remiremont. Le directeur du centre commercial Leclerc est allé à la rencontre des gilets jaunes qui bloquaient l’accès mais les échanges ont été très tendus entraînant l'intervention de la police (Source : Vosges Matin).

En raison du mouvement, les grandes enseignes affichent des pertes colossales. Celles-ci atteignant parfois 80 % des chiffres réalisés un an plus tôt à la même période. Celle-ci est d’autant plus importante pour eux qu’elle est marquée par les promotions du Black Friday et l’approche des fêtes de fin d’année. «  Samedi, je n’ai réalisé que 40 % de l’objectif que nous fixe l’enseigne », déplore un vendeur d’un Auchan du Nord de la France. « C’est irrécupérable. Et ça fait la part belle aux sites Internet.  » (Source : la Voix du Nord) 

Pour les vendeurs de denrées alimentaires, les pertes ne sont clairement pas récupérables et engendrent un gaspillage alimentaire. A Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), le Marché d’Intérêt National est dans l’impossibilité d’effectuer ses livraisons. Conséquence : les frigos débordent et les denrées se périment très rapidement. Les légumes de saison ne seront peut-être jamais livrés à leurs destinataires. Pour l’entreprise, le manque à gagner représente 3 000 à 4 000 € par jour (Source : France Info).

En France, certains portes paroles annoncent un Acte 3 pour le weekend du 1er décembre. A la Réunion, les gilets jaunes ont signalé qu’ils intensifieraient les blocages des supermarchés dès lundi.

 


Date de publication :



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018