20 millions d'euros déjà investis

La Roumanie vise les nuages de grêle avec des fusées

NFO rapporte que la technique n'est pas nouvelle - et peut-être pas la meilleure du point de vue de la santé - mais en août de cette année, la Roumanie a fait six lancement de fusées à l'iode d'argent pour bombarder des nuages potentiels de grêle. Le pays espère ainsi protéger environ 6 % de la superficie agricole totale contre les dégâts causés par la grêle. L'efficacité de la méthode des fusées n'est pas aussi probante qu'elle en a l'air. Cette technique est utilisée depuis un certain temps en Russie et en Chine, mais n'a pas toujours donné de bons résultats.

L'ensemencement des nuages
La Roumanie s'efforce de trouver un moyen efficace de protéger les cultures depuis les années 2000. La méthode la plus courante est l'ensemencement des nuages. Cela consiste à répandre des produits chimiques spécifiques dans la formation des nuages dans le but de modifier les processus de formation de la pluie ou de la grêle dans le nuage. Les produits chimiques les plus couramment utilisés sont l'iode d'argent et l'iode de potassium.

Cinquante pays répartis dans le monde ont mis en place des programmes d'ensemencement des nuages visant à supprimer la grêle ou à augmenter les précipitations. C'est toutefois une technique très controversée et considérée comme polluante. L'argent en tant que métal n'est pas dangereux. Cependant, en tant que liaison chimique, il est aussi toxique qu'une liaison en plomb.

927 fusées tirées
La Roumanie utilise principalement des fusées chargées d'iode d'argent. En 2017, il y avait 34 plates-formes de lancement opérationnelles en Roumanie qui couvraient une superficie de 500 000 hectares de terres agricoles. En 2017, pendant la « saison de grêle » entre avril et septembre, 927 roquettes ont été tirées depuis ces plateformes.

Après un investissement de 20 millions d'euros dans 26 nouveaux systèmes, en août 2018, on dénombrait 60 plates-formes de lancement opérationnelles pour 870 000 ha de récoltes. Cela représente 6 % du total des 14,6 millions d'hectares. Le gouvernement roumain prévoit d'étendre le réseau de suppresseurs de grêle à 200 sites de lancement couvrant 8,4 millions d'hectares de cultures d'ici 2022 soit 57% de la superficie agricole du pays. Le programme relève du Ministère de l'agriculture, par l'intermédiaire de l'Autorité de contrôle du système national de répression de la grêle et d'augmentation des précipitations. L'efficacité revendiquée du système est de 1 à 14. Cela signifie que pour chaque million d'euros dépensé sur le système, des dommages d'une valeur de 14 millions d'euros sont évités.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)