Bon volume pour les producteurs de pommes ontariens cette année

Les pomiculteurs ontariens ont connu une excellente saison de croissance et de récolte grâce à des conditions météorologiques idéales. Pour la plupart des variétés, nous avons eu une récolte plus importante qui s'est matérialisée, à la fois en volume, en calibre de fruit, mais également par le fait que la saison se soit terminée à temps.

« Nous avons terminé notre récolte avec un délai d'un ou deux jour en plus en comparaison avec notre moyenne sur une longue saison » , a déclaré Ken Lyons de l'entreprise Blue Mountain Fruit Company à Thornbury. « Le calendrier de nos saisons de croissance et de nos récoltes est assez prévisible, car nous sommes adjacents à la baie Georgienne. Cela a un effet modérateur sur les conditions météorologiques locales. Pour la plupart des variétés, la taille des fruits est plus grande que l'année dernière, tout comme le volume de production qui est également plus important. »  

Lyons a ajouté que l'entreprise Blue Mountain Fruit Company avait installé un nouveau système d'irrigation qui permet d'améliorer encore plus la saison de croissance ainsi que la récolte. « Tous nos vergers sont maintenant irrigués, le tout combiné au bon ensoleillement et aux précipitations, nous avons eu une récolte fantastique cette année. Toute la zone est en bon état et nous devrions avoir un bon volume de production jusqu'au début de l'été. »  

Les principales variétés en grosse quantité

L'Ontario produit un grand nombre des principales variétés qui prospèrent dans tout l'est de l'Amérique du Nord, et cela se reflète bien évidemment dans la Blue Mountain Fruit Company. Les trois principales variétés vendues par Blue Mountain sont la Honeycrisp, l'Ambrosia et la Macintosh, bien que l'entreprise vende également de nombreuses autres variétés en bien plus petites quantités. Selon M. Lyons, produire le bon volume de variétés contribuera à maintenir l'élan impressionnant que la société a construit ces dernières années.

« A ce stade de la saison, nous bénéficions d'un bon volume de production ainsi que de promotions sur toutes les variétés principales », a-t-il déclaré. « Pour nous, l'augmentation des ventes a été en hausse grâce à notre focalisation sur la qualité de la croissance ainsi que sur l'emballage. Notre objectif est de nous efforcer d'éviter toutes les pertes possibles. Cela a un effet sur la manière dont nous nous occupons des arbres ainsi que sur les volumes de fruits prévus chaque année. Cette année, le temps a été superbe, donnant aux pommes une couleur, une texture et un goût excellents. »

La pomme « Red Prince »  

Outre les trois variétés principales, la Blue Mountain Fruit Company possède également une variété spéciale appelée Red Prince autrement dit « Prince Rouge. »  Lyons a déclaré que la Red Prince avait été greffée d’Europe en 2001, avec Marius et Irma Botden, qui avaient importé la pomme des Pays-Bas en établissant des droits exclusifs de culture sur celle-ci au Canada. Blue Mountain la rend disponible chaque hiver après l'avoir stocké pendant plusieurs mois à la fin de la récolte d'automne, ce qui, selon Lyons, améliore le goût.

« Red Prince est une pomme de couleur rouge rubis d'apparence uniforme », a-t-il décrit. « Nous cultivons de manière durable la pomme, la récoltons à l'automne et la conservons jusqu'en janvier, afin qu'elle soit prête juste après Noël. La pomme Red Prince a un taux d'acidité unique selon le rapport BRIX. Ainsi, lorsque vous mordez dedans, vous obtenez d'abord une saveur acidulée suivie d'un final beaucoup plus doux en bouche. De plus, sa texture lui permet de bien résister à l’été. » 

Il a ajouté qu’un facteur important pour réussir consiste à éduquer les consommateurs sur la meilleure façon de l’utiliser. Cela se reflète dans la façon dont Blue Mountain l’emballe. « Une grande partie de l'argent mis de côté pour le marketing de la pomme Red Prince est consacrée à l'éducation, aux essais et à la sensibilisation des consommateurs » , a déclaré M. Lyons. « En conséquence, quand on regarde les marchandises, on s’aperçoit que cette pomme  est le numéro trois des plus vendues en Ontario. La popularité a entraîné une croissance à deux chiffres chaque année au cours des quatre dernières années. Nous les emballons dans une nouvelle petite pochette breveté en plastic avec un système de verrou à glissière de 2,5 lb (1,150 kg environ). Cette pochette au design unique, presque hipster, associe le vieux monde de l’emballage avec le nouveau. Dessus, nous communiquons beaucoup d'informations sur la pomme en termes d’utilisation et de ses arômes. Tout cela peut être idéalement combiné avec des matériaux de vente uniques.

Après son succès en Ontario, la société accroît la présence de Red Prince, avec sa mise à disposition récente au Québec . Et ce n'est pas terminé. « Nous sommes arrivés au Québec et avons développé plusieurs partenariats stratégiques avec des producteurs de la province ainsi qu'avec la vallée d'Annapolis en Nouvelle-Écosse. Ces nouveaux vergers auront tous les contrôles de qualité déjà mis en place par Blue Mountain. » 

Plus de travail nécessaire pour le marketing et l'efficacité

Malgré l'excellente croissance que les producteurs de pommes de l'Ontario ont connu ces dernières années, cela n'a pas été dépourvu de défis. L'un des principaux challenges a été la modification des lois sur le salaire minimum, qui a entraîné une augmentation de celui-ci en Ontario. « Il y a eu des problèmes concernant la législation sur les augmentations de salaire dans la province », a noté M. Lyons. « Cela a représenté un défi pour les producteurs et a mis en évidence la nécessité pour les entreprises et les producteurs locaux de trouver des solutions efficaces. »  

Une autre considération importante pour les producteurs est la nécessité d'une meilleure commercialisation. M. Lyons a souligné qu'il était essentiel que les pomiculteurs renseignent les consommateurs sur chaque pomme. Selon lui, les consommateurs ne savent pas comment utiliser les nombreuses nouvelles variétés, ce qui doit absolument changer pour assurer leur succès sur le long terme.

« Une part pas assez grande du budget marketing est utilisée pour l'éducation des consommateurs », a-t-il expliqué. « Certaines variétés de pommes les plus récentes vont avoir du mal a rencontrer le succès si les consommateurs ne savent pas quoi en faire ou même quel goût elles ont. Cela est particulièrement vrai pour la jeune génération qui est moins consciente des différences qu'il y a entre chaque variété de pommes. » 
 

Pour plus d'informations :

Ken Lyons
Blue Mountain Fruit Company
Tel: +1 (519) 599-2125
ken@bluemountainfruitcompany.com
www.bluemountainfruitcompany.com

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)