Espagne : la superficie des fruits rouges à Huelva va augmenter de 2,8 % d'ici 2018/2019

La phase de plantation récemment achevée donne une superficie totale plantée de 11 464 hectares de fruits rouges dans la province de Huelva pour la campagne 2018/2019. Il y a eu une augmentation de 2,8 % par rapport aux 11 145 hectares de baies plantés l'année précédente.

L'Association des producteurs et exportateurs de fraises de Huelva, Freshuelva, a indiqué que, d'après les données fournies par les entreprises associées, la superficie plantée en fraises n'a que très peu augmenté (3,5 %). Au total, la superficie plantée en fraises est passée de 5 890 hectares la saison dernière à 6 095 hectares cette année.

Dans le cas de la myrtille, avec une croissance de 7 %, les plantations passent de 2 858 à 3 059 hectares, consolidant sa croissance, bien que soutenue, dans la province de Huelva. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un arbuste qui commence sa production commerciale à partir de la troisième année, de sorte que toutes les plantes ne sont pas mises en production cette saison.

L'organisation agricole a noté que ces deux dernières cultures ont une plus grande projection dans la zone de la côte ouest de Huelva, avec des variétés précoces qui peuvent produire dans les premiers mois de l'année.

D'autre part, la baisse de 3 % de la superficie plantée en framboises signifie qu'elle est passée de 2 212 hectares la saison dernière à 2 150 hectares cette année, consolidant ainsi sa présence dans l'ouest de la province.

Dans le cas des mûres, la superficie plantée il y a deux ans était de 160 hectares, après une diminution de 20 hectares lors de la plantation.

Freshuelva a souligné que ces chiffres montrent que l'engagement de diversification des cultures initié au cours des saisons précédentes se consolide, garantissant ainsi la présence des baies de Huelva sur les marchés pendant pratiquement neuf mois de l'année.

C'est la fin d'une phase de plantation marquée par des pluies après la plantation, qui ont causé des pertes de fraisiers sur environ 90 hectares de la côte ouest qui ne pourront être récupérés. En effet, selon les premières estimations d'Agroseguros, les pertes causées par les fortes tempêtes sont quantifiées à plus de 300 000 euros.

Interdiction d'accès à la France
D'autre part, Freshuelva s'est déclarée préoccupée par les retards et les difficultés enregistrés dans l'exportation de framboises, principalement en raison des barrages routiers enregistrés en France pour protester contre l'augmentation de la pression fiscale, et qui ont été transférés aux autorités espagnoles et européennes par le biais de Fepex.

Bien que cette époque de l'année n'est pas la plus active au niveau commerciale dans les fruits rouges de Huelva, cette situation a un impact très négatif sur l'exportation de framboises qui se produit dans les mois d'automne. Elles enregistrent de réels problèmes pour atteindre leur destination. On a donc des annulations de vente, avec les pertes qui en résultent pour les exportateurs Huelva.

Freshuelva a bon espoir que cette situation se résolve le plus rapidement possible, car le passage de la France est obligatoire pour le transit des fruits rouges en provenance de Huelva, sinon les conséquences peuvent être très graves.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)