La saison a été légèrement décevante

La saison du raisin turc touche à sa fin

La saison des raisins turcs touche à sa fin. La saison s'est révélée légèrement décevante. Bien que les conditions météorologiques n'aient pas causé de problèmes, la demande semblait plus faible que l'an dernier, ce qui a entraîné une baisse des volumes exportés vers l'Europe.

Pour la société d'exportation turque Eren Tarim, la saison viticole s'est terminée sur une note décevante, même si la saison elle-même s'est plutôt bien déroulée, explique Coskun Eren d'Eren Tarim : « Honnêtement, nous espérions que la saison serait meilleure. Notre principal défi a été le manque de demande en Europe par rapport à l'année dernière. Je pense que l'économie va mal en général et que la baisse du pouvoir d'achat des gens affecte aussi cette industrie. Surtout les mois d'octobre-novembre-décembre, où la demande globale n'a pas répondu à nos attentes. » 

L'absence de demande a entraîné une baisse des volumes exportés d'environ 30 %, même si la production s'est bien déroulée. La saison a commencé et se terminera un peu plus tôt en raison du temps chaud, mais la production globale s'est déroulée comme prévu. Et selon Eren, il y avait beaucoup de raisins à faire circuler : « Nous cultivons principalement des raisins Sultanines sans pépins, des Red Globe, des Superior et des Victoria. Les variétés vont du vert, blanc au rouge, avec ou sans pépins. Nous exportons ces raisins principalement vers la Pologne, la Lituanie, la Biélorussie, la République tchèque, la Lettonie, la Russie et l'Angleterre. Mais certaines variétés, en particulier les Sultanines et les Red Globe, peuvent résister à des temps de voyage très longs. Vous pouvez donc pratiquement les envoyer n'importe où dans le monde par conteneur également. » 

En ce qui concerne la concurrence, Eren affirme que les principaux concurrents des producteurs turcs sont en fait d'autres producteurs turcs. « Les raisins turcs, en particulier les Sultanines, sont uniques. Le fait d'avoir une classification Brix de 22+ et d'être sans pépins pour des prix beaucoup plus bas que les raisins italiens assure peu de concurrence pour des variétés similaires. Notre seule véritable concurrence semble venir de la Turquie elle-même, c'est-à-dire de nos concurrents locaux. L'avantage principal d'Eren par rapport à la concurrence locale serait notre service et la qualité stable de nos produits ainsi que l'offre de tout type d'emballage, qu'il s'agisse de carton, bois, plastique ou barquettes. Cela nous donne une longueur d'avance, je dirais. » 

Avec la monnaie de la Turquie qui prend des cours de plongée de temps en temps, on pourrait s'attendre à de plus gros bénéfices pour les exportateurs, mais Eren souligne que ce n'est certainement pas le cas. « La lire est assez décevante aussi, parce que les gens pensent que du simple fait qu'elle baisse, nous faisons un bénéfice supplémentaire. En fait, ce n'est pas vrai du tout. Une grande partie de nos coûts sont liés aux importations et une grande partie des coûts des agriculteurs sont également liés aux importations. Oui, l'euro est actuellement 50 % plus élevé que l'an dernier, mais les prix du raisin sur le terrain sont également 50 % plus élevés, de même que les prix les matériaux d'emballage et des engrais. Donc ça veut dire que la livre n'a presque pas d'effet sur les bénéfices. » 

La saison du raisin touche à sa fin, mais Eren continuera à fournir ses produits pour le reste de l'année : « Les prix sont actuellement autour de 1,20 à 1,30 €/kg. Nous avons encore des produits disponibles. Habituellement, les raisins peuvent être stockés jusqu'à la fin du mois de décembre avec facilité grâce à l'emballage spécial que nous faisons lorsque nous les stockons, appelé « Winter Packaging » qui protège les raisins » explique Eren. Pour ce qui est de l'avenir, l'exportateur turc est encore plein d'ambition : « Eren augmente son volume de raisins presque chaque année. Notre objectif est d'atteindre 2000 tonnes l'année prochaine. Nous excellons à fournir des programmes stables et de qualité constante. C'est très important, en particulier pour les programmes de supermarchés pour lesquels nous obtenons de très bons retours. Nous aimerions également augmenter les volumes sous contrat pour l'Europe, afin de ne pas nous retrouver dans la même situation que cette année. » 

Eren Tarim sera également présent à au salon Fruit Logistica 2019 à Berlin. N'oubliez pas de leur rendre visite au pavillon turc.

Pour plus d'informations :
Coskun EREN
Eren Tarim
Tél : +90 324 454 1487-88
Portable : +90 533 695 5802
coskun@erentarim.com  
www.erentarim.com 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)