Ministre de l'Environnement, Ricardo Lozano :

« El Niño pourrait réduire les précipitations en Colombie de 80% au début de 2019 »

Au premier trimestre de 2019, le phénomène météorologique « El Niño » pourrait réduire les précipitations de 80 % en Colombie, selon le ministre de l’Environnement du pays. Cela provoquerait de graves pénuries d'eau et contribuerait à la propagation des incendies de forêt.

El Niño est un réchauffement des températures de la surface de l'eau dans l'océan Pacifique. En Colombie, ce phénomène est associé à des dégâts sur l'agriculture ainsi qu'à des inondations soudaines, alors que dans d'autres pays, il peut provoquer de fortes pluies.

Le continent d'Amérique du Sud, où la majorité de l'électricité est produite avec l'hydroélectricité, a souffert près d'un an de sécheresse entre 2015 et 2016, ce qui a presque conduit à un rationnement de l'énergie.

« El Niño est en train de prendre de l’ampleur et touche maintenant plus de 90 % du pays » , a déclaré à des journalistes le ministre de l'Environnement. Le gouvernement est en train de se préparer pour prévenir les incendies de forêt afin d'éviter toute déforestation supplémentaire dans la région amazonienne de Colombie, a-t-il déclaré, ajoutant que les faibles précipitations pourraient s'étendre au-delà du premier trimestre. Il a appelé les habitants à économiser l'eau afin d'éviter un éventuel rationnement.

El Niño peut également avoir des effets négatifs sur les cultures de café et de banane, ce qui serait particulièrement catastrophique, sachant que la Colombie est le premier producteur mondial de café Arabica. De plus, la sécheresse entraîne généralement une augmentation des prix des denrées alimentaires, susceptible d'alimenter l'inflation à court terme.

Source : reuters.com


Date de publication :



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2018