Les importateurs belges et néerlandais affectés par les manifestations des « gilets jaunes »

Il y a trois semaines, le mouvement de protestation des « gilets jaunes » a éclaté en France pour protester contre l'augmentation des taxes sur les carburants. A ce jour, les contestations sont en suspens, l'augmentation des taxes n'ayant pas été ajoutée au budget 2019. La semaine dernière, une action de protestation des militants belges a également débuté spontanément à Bruxelles. Les manifestants ont cherché la confrontation avec la police et ont occupé les tunnels ainsi que les carrefours.

Fraîcheur
W. Jonckheere est l'un des importateurs qui a souffert des conséquences de ces manifestations en France. « Nous avons eu beaucoup de problèmes avec les gilets jaunes ces dernières semaines. Étant donné que la France est un pays de transition pour les produits en provenance d'Espagne, nos camions doivent la traverser. Plusieurs cargaisons sont arrivées trop tard. Cela est préjudiciable à la fraîcheur des produits, et nos clients sont également touchés », explique Cedric Geens. « Les protestations durent depuis près de quatre semaines et aucun progrès ne semble avoir été réalisé. Quand les Français veulent quelque chose, ils le veulent vraiment. »

Des heures d'immobilité
Les expéditions d'Exofi ont également été retardées par les gilets jaunes. « Certains camions sont restés immobiles pendant des heures à cause des protestations », dit Jan Vermeiren. « Nous espérons que les manifestations seront bientôt terminées, mais cela reste à voir. Les produits doivent passer par la France, ce qui rend la situation très délicate. La fraîcheur des produits, et donc leur vente, est en jeu. Heureusement qu'ici, en Belgique, les protestations ne sont pas aussi virulentes qu'en France. Il n'y a pas grand-chose qu'on puisse faire. »

Dangereux
Selon un prestataire de services logistiques belge qui a été bloqué en Belgique pendant les manifestations, de telles actions constituent parfois un danger pour les conducteurs et les autres usagers de la route. « Plusieurs accidents se sont déjà produits à cause de cette fâcheuse situation. Les manifestants auraient également pu faire valoir leur point de vue d'une autre manière, sans déranger les autres. Cela ne m'étonne donc pas que des gens qui en avaient assez ont donné de la soupe avec des laxatifs aux manifestants. »

Non organisé
« Ce qui rend ces actions imprévisibles, c'est que les « gilets jaunes » sont un groupe non organisé formé par plus de 10 000 personnes. Ils ne sont pas dirigés par un syndicat. Ils continuent à agir jusqu'à ce que la police les renvoie », explique Pieter de Ruiter, de 4Fruit Company.

« Seul un pourcentage limité de véhicules est retardé par cela. Lundi, sur les vingt véhicules que nous attendions, quatre ont été délestés, et mardi, nous en avons eu quatre sur dix-huit. Pour nous, les problèmes ne sont pas trop urgents, mais les détaillants rejettent certains des lots. Aujourd'hui, par exemple, de nombreux véhicules traversent la France pour se rendre dans des centres de distribution allemands avec des marchandises espagnoles en gros, et certains lots doivent être vendus ailleurs », a déclaré l'importateur.

« Bien sûr, ce qui se produit aussi habituellement, c'est que l'expédition des poivrons rouges que vous attendez arrive trop tard, alors que le véhicule transportant la laitue iceberg dont vous n'avez pas besoin est à l'heure. Cependant, dans l'ensemble, ce n'est pas un pourcentage dramatiquement élevé qui est retardé, mais ces véhicules doivent aussi rentrer, de sorte que, au final, de nombreuses voitures rentrent en Espagne en retard, ce qui entraîne une pénurie de transport et une hausse des prix  », dit Pieter.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)