Willem Visser - Silverlands

Namibie : Le départ tardif des vendanges pourrait être une bénédiction

Les vendanges à Aussenkehr ont débuté tardivement cette saison selon Willem Visser de Silverlands. « Nous avons commencé à récolter un peu plus tard cette saison, début novembre, ça se passe bien pour le moment et nous avons même rattrapé notre retard. Les premiers raisins à être récoltés étaient les Early Sweet Prime, nous sommes maintenant sur les Flames et nous nous dirigeons vers les variétés ARRRA 13, 14 et 15 ». 

 

Il était prévu que l’Europe soit un marché difficile en décembre et cette prévision s’avère vraie, « Les années ne sont pas aussi bonnes qu'avant », commente Willem. « Le Brésil a envoyé beaucoup de mauvais fruits en Europe et le Pérou a moins de bons fruits. De plus, le Chili n'enverra presque rien aux États-Unis en raison de la bonne récolte californienne et des problèmes entre les États-Unis et la Chine. » 

« Le départ tardif signifie que nous n'avions pas le volume souhaité sur les bateaux avant Noël, mais vu comment se porte le marché actuel, ce n'est peut-être pas une mauvaise chose. »

 

La qualité des fruits de la Namibie est également très bonne. Avec seulement deux week-ends avec des températures supérieures à 40 degrés, les conditions sont idéales avec des nuits fraîches, ce qui donne une belle couleur aux fruits. Il y a eu de bonnes pluies dans la région du Transvaal qui ont rempli les barrages. L'approvisionnement en eau n'est donc pas un sujet de préoccupation. Willem a fait remarquer que les basses températures au moment de la floraison étaient inquiétantes, il s'attend tout de même à ce que la Namibie atteigne l'estimation initiale de 7 millions de bacs de 4,5 kg chacun. 

Les régions au nord de l’Afrique du Sud ont également un peu de retard : il n’y a donc pas de conflit dans le timing. Elles viennent tout juste de commencer.

Silverlands essaie de diviser les exportations de raisins en envoyant une partie au Royaume-Uni et une autre au Moyen-Orient afin qu'ils ne soient pas totalement dépendant du marché de l'UE. Cela dit, ils ont de très bons clients de longue date en Europe, où les fruits sont programmés. Mais ceux sans programme vont vraiment avoir des difficultés cette année selon Willem. Silverlands utilise également des barquettes, alors que certains fournisseurs n'utilisent que des emballages de 8,2 kg, ce qui leur confère un avantage.

Pour plus d'informations : 
Willem Visser
Silverlands
Tél: +264 63 297359 
wvisser@silverlands.com 
www.silverlands.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)