Robotiser le tri et l'emballage des fruits et légumes

« La production de fruits et légumes continue d'augmenter aux Pays-Bas. Ici, la demande de main-d'œuvre moins chère joue un rôle important. L'utilisation de robots peut réduire considérablement les coûts liés au processus de tri et d'emballage », a déclaré Jan Nijland, directeur de la société néerlandaise Greefa.

« Nous avons donc développé un robot appelé SmartPackr. Ce robot emballe les fruits de manière très spécifique. Les fruits de couleur rouges sont emballés et puis tournée vers le haut. Les tiges sont également toutes orientées dans le même sens. Le premier de ces robots a été acheté cette année par divers clients. Ces clients sont basés autant aux Pays-Bas qu'à l’étranger. » 

La société Greefa est basé à Tricht, une ville néerlandaise. C'était à l'origine une entreprise de fabrication de machines. Ils ont fabriqué des machines pour le tri et l'emballage de fruits et de légumes. Jan nous explique que : « L'innovation est notre priorité absolue. Nous sommes passés d'une entreprise de construction de machines à une entreprise qui travaille principalement au développement de logiciels. Cette année, nous avons présenté les premiers robots capables de trier et d'emballer des pommes. » 

Greefa existe depuis les années 1940. Ils ont depuis établi des succursales à l'étranger. « C’était à l’origine une usine métallurgique dirigée par deux frères. Après la Seconde Guerre mondiale, ils s'occupaient de reconstituer et de réparer des voitures Jeeps », nous explique Jan.

« Dans les années 50, un agriculteur les a approchés. Il voulait savoir s'ils pouvaient lui proposer une idée pour l'aider à trier ses fruits. Un soir, l'un des frères a imaginé la solution. Ils ont tout de suite commencé à travailler dessus. C’était une simple petite machine appelée Toll. Elle triait mécaniquement les pommes en fonction de leur taille et est devenu par la suite un succès mondial », poursuit le directeur.

Dans les années 1980, une demande de tri de fruits par couleur a été ajoutée. Plus tard, les producteurs ont également souhaité que les fruits soient triés par différents niveaux de qualité. Les coûts de main-d'œuvre ont dû être réduits, même à l'époque. Le processus au sein de la chaîne de culture des fruits doit être moins chère, plus rapide et plus efficace. Il fallait aussi que ça fonctionne mieux. « Et d'ailleurs nous y travaillons encore », déclare Jan. « Nous arrivons toujours à répondre aux demandes spécifiques de nos clients. » 

« Nous exportons des machines à l'international, dans des pays comme la Nouvelle-Zélande, le Canada et l'Afrique du Sud », ajoute-t-il. Selon Jan, Greefa est un leader du marché des technologies de tri de fruits et de légumes. « Et nous voulons aussi que cela reste ainsi. » 

La technologie ne se limite pas à une seule machine. Ces dernières années, l’accent a été principalement mis sur l’enregistrement de toutes les données potentiellement importantes dans le processus de tri et d’emballage. Les informations peuvent être pertinentes pour les producteurs, les coopératives et enfin les consommateurs.

La sécurité et la qualité des aliments jouent un rôle crucial dans le commerce international des fruits et légumes. « C’est pourquoi il est important que nous contribuions à l’ensemble du processus de traçabilité. Nous pouvons parfaitement le faire avec nos techniques de tri et d’emballage », conclut Jan.

Source: Fruitpact


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)