Le pays ne mérite pas ce niveau de violence

Chili : La grève des ports complique les exportations de fruits

Dans le port phare de Valparaiso, au Chili, une grève et des protestations ouvrières d'un mois se sont intensifiées et se sont étendues à d'autres ports de la côte pacifique du pays au début de l'été, compliquant ainsi les exportations de fruits au Chili.

Les travailleurs de Valparaiso, un port clé pour les expéditions de fruits, ont d'abord quitté le travail à la mi-novembre, exigeant une prime, des contrats plus formels et de meilleures conditions de travail. Les représentants des travailleurs et le Terminal Pacifico Sur (TPS), qui exploite le port de Valparaiso, se sont réunis à plusieurs reprises au cours des 32 jours de grève, mais n'ont pas encore trouvé un accord.

Les protestations se sont propagées brièvement dans plusieurs autres ports durant la nuit de lundi à lundi, selon les déclarations des syndicats affichées sur Twitter et les comptes rendus des médias locaux. Jorge Martinez, intendant régional de Valparaiso, a déclaré mardi aux journalistes que la police chilienne avait fait une descente dans les bureaux du syndicat à Valparaiso tard lundi après avoir vu une vingtaine de personnes lancer des cocktails Molotov depuis son toit.

« Le pays ne mérite pas ce niveau de violence en raison d'un désaccord qui aurait dû être réglé rapidement », a déclaré M. Martinez. « C'est quelque chose qui peut affecter notre économie, notre tourisme, notre réputation internationale. Nous avons besoin d'un accord maintenant. » 

Le journal local El Mercurio a rapporté mardi que la grève avait fait chuter les exportations de fruits de Valparaiso de 95 % par rapport à la même période l'année dernière, selon les statistiques de la Fédération des producteurs de fruits du Chili. Le port de Valparaiso traite environ 55 pour cent des exportations de fruits du Chili, y compris les myrtilles, les nectarines, les cerises, les pommes, les kiwis et les poires, selon le Comité chilien des myrtilles.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)