Mark Vernooij (Urfruit) : « Le goût est en train d'affecter la durée de conservation »

Légère reprise du marché des poires après le Nouvel An

« Les poires de cette année sont exceptionnellement bonnes. L'été chaud a entraîné une forte concentration de sucre dans les fruits », explique Mark Vernooij, de la société de négoce néerlandaise Urfruit.

« Même la variété Lucas a un bien meilleur goût que d'habitude cette année. Nous recevons des commentaires très positifs sur ces poires en provenance de divers endroits. Malheureusement, le taux élevé de sucre accélère aussi la maturation des poires. »

« Vous pouviez facilement travailler avec des réserves vieilles d'une semaine ou deux. Cette année, vous pouvez à peine tenir une semaine. La qualité des poires se détériore très rapidement. Cette qualité médiocre exige un tri et une planification des ventes rigoureuse », explique Mark.

« Actuellement, nous constatons une tendance à la hausse du prix de la poire sur le marché. Ce renouveau est également indispensable. Après octobre, le marché a chuté. Il n'est pas sorti de ce creux, même pendant les fêtes de fin d'année. Maintenant, en ce début d'année, le marché finit par devenir un peu plus favorable. »

« Cela s'explique en partie par le fait qu'il y a moins de produits triés sur le marché. En effet, traditionnellement, de nombreux ouvriers travaillant dans la production de poires rentrent dans leur pays d'origine pour célébrer la période des fêtes », poursuit Mark.

« Nous espérons que cette reprise se poursuivra au cours de la période à venir. Le prix net pour les agriculteurs est très bas. Cela inclut même cette correction de prix. Elle fait tout sauf couvrir leurs coûts », dit-il.

« La plupart des lots ont des problèmes de qualité dès le début. Un pourcentage plus élevé de ces fruits est perdu par rapport à l'année dernière. Leur durée de vie raccourcie entraîne également des pertes plus importantes pour les magasins. Cela apporte aussi ses propres défis », poursuit Mark.

« En ce moment, les ventes sont bonnes en termes de volume. Nous envoyons des livraisons à différentes chaînes de magasins en Europe. La disparition du marché russe est et restera un problème important. La demande de ce marché aurait pu avoir un effet direct sur la formation des prix. »

« Nous voyons les ventes vers des destinations lointaines augmenter chaque année. Cela devrait conduire à plus de stabilité sur le marché à moyen terme. Pour cette saison, nous avons cessé d'envoyer des poires dans ces endroits éloignés. Ceci est principalement dû à leur faible durée de conservation. Malgré cela, nous avons quand même réussi à introduire ce néerlandais sur de nouveaux marchés. Nous espérons continuer à grandir dans ce domaine dans les années à venir », conclut Mark.

Urfruit sera également présent à Fruit Logistica à Berlin, Hall 3.2 stand D11

Pour plus d'informations :
Mark Vernooij
Urfruit
20 Hof van Kettelerij
7251 DS Vorden
Tél. : + 31 (0) 575 472 473
m.vernooij@urfruit.nl
www.urfruit.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)