Espagne : Les producteurs de fraises de Huelva s'attendent à récolter jusqu'à 400 000 tonnes

La récolte des fraises a commencé avec un mois de retard, mais avec des perspectives très positives. Les producteurs s'attendent à de meilleurs chiffres que ceux de 2018, lorsque la province avait déjà battu tous les records, avec près de 1 000 millions d'euros de ventes à l'étranger.

Ce mois-ci, Huelva est plongée dans sa campagne agricole principale : la récolte des fraises. La saison a commencé avec plusieurs semaines de retard, mais avec des prévisions très optimistes. En fait, les producteurs s'attendent à récolter entre 360 000 et 400 000 tonnes de fraises cette année.

Les cueilleurs ont déjà commencé à récolter les premiers fruits, qui arriveront sur le marché à un prix élevé, supérieur à 5 €/kilo, mais à mesure que la récolte progressera, les prix se stabiliseront. Les producteurs sont convaincus que le prix moyen deviendra plus abordable pour les consommateurs, mais aussi rentable pour le secteur.

« A ce stade précoce de la campagne, les prix sont très élevés en raison de la faible production actuelle, il est donc encore trop tôt pour évaluer l'évolution des prix tout au long de la campagne et quelle sera la moyenne », déclare ASAJA Huelva.

Environ 80 % des fraises produites à Huelva sont exportées hors d'Espagne. Les principales destinations de ce fruit convoité sont l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni.

L'an dernier, la province a battu tous ses records en ce qui concerne les exportations de fraises. Entre janvier et octobre, la commercialisation des fraises sur les marchés étrangers a généré 994 millions d'euros de recettes, soit 7,2 % de plus qu'en 2017.

Les producteurs s'attendent à ce que ces chiffres s'améliorent encore cette saison. « Nous espérons que les exportations de fraises et de fruits rouges continueront de croître avec la consolidation des marchés traditionnels et la conquête de nouveaux marchés », a déclaré l'organisation agraire.

Huelva produit 99,7 % des fraises d'Andalousie, qui à leur tour représentent 97 % du total national. La culture des fraises et des fruits rouges génère un volume d'affaires considérable dans la province, où l'on compte actuellement plus de 1 000 producteurs et environ 100 commerçants.

Dans le cadre de la campagne actuelle, on estime qu'environ 40 000 personnes seront nécessaires. À cela s'ajouteront 30 000 autres travailleurs pour les tâches liées à la culture des myrtilles et environ 30 000 autres pour la culture des framboises et des mûres.

Source : eleconomista.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)