Les exportations biélorusses vers la Russie ont triplé à la suite des sanctions imposées par la Russie

Les spécialistes russes du marketing affirment que ce n’est un secret pour personne que la Biélorussie réexporte des pommes, des poires et de nombreux autres produits vers la Russie depuis de nombreuses années. Les analystes d'EastFruit ont noté que cela se produisait avant même que la Russie n'introduise des « anti-sanctions ». Les droits d'importation étant toujours inférieurs en Biélorussie, les produits biélorusses sont expédiés en Russie sans payer de droits. Cependant, ce processus s'est fortement accéléré après que la Russie ait introduit des « anti-sanctions » contre l'Union européenne, les États-Unis et l'Ukraine.

En conséquence, les importations de pommes ont triplé par rapport au niveau habituel. Toutefois, durant trois années consécutives, en raison du contrôle accru exercé par le Rosselkhoznadzor, les importations de pommes en Biélorussie ont diminué, de même que le volume des réexportations.

En 2018, les importations sont tombées au même niveau qu’il y avait avant la sanction. Toutefois, il convient de noter ici que la production de pommes en Biélorussie a réellement augmenté au fil des ans. Le déclin des importations reflète donc en partie le déclin de la demande intérieure en pommes importées.

Toutefois, en 2018, la Biélorussie a importé 194 000 tonnes de pommes fraîches, principalement de Pologne. En outre, selon les statistiques, des volumes assez importants ont été importés de Turquie et d'Ukraine. Cependant, les commerçants sous anonymat rapportent que la « pomme turque » n'était vraisemblablement rien de plus qu'une pomme d'autres pays munis de documents turcs. Cette catégorie d'importations comprendrait des pommes du Liban, du Bangladesh, de Tanzanie et du Yémen. Ces pays eux-mêmes sont des importateurs de ces fruits et les pommes ne poussent pas en Tanzanie et au Bangladesh.

Si nous considérons que la Biélorussie a enregistré une récolte record de 528 000 tonnes, sans compter les 194 000 tonnes importées et les 81 000 tonnes exportées (presque toutes vers la Russie), il s'avère que, sur le marché intérieur Biélorusse, il resterait 647 000 tonnes de pommes. La consommation intérieure ne dépasse guère 200 000 tonnes, ce qui voudrait dire qu'elle serait environ deux fois plus élevée qu'en Ukraine. Par conséquent, on peut affirmer qu’au moins une partie importante des exportations de pommes de la Biélorussie sont des réexportations.

 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)