Le producteur rhénan Hensen lance la récolte de fraises en serre

« Les ventes de Pâques commenceront dans le courant de la semaine prochaine »

Lundi, les premières fraises de serre de la saison de cette année ont été récoltées au Fruchthof Hensen à Swisttal. Les ventes et les prix sont difficiles à prévoir en début de saison, rapporte Irmgard Hensen. « La demande est assez importante, bien qu'il y ait actuellement beaucoup de fraises espagnoles sur le marché. Dès que l'on apprend que les fraises régionales sont à nouveau disponibles, la demande se développe immédiatement. Les variétés que nous cultivons sous verre ou sous film sont également très différentes de celles du sud de l'Europe. Cependant, nous sommes en concurrence directe avec les producteurs néerlandais, qui mettent sur le marché des variétés pour la plupart similaires. » 

Le producteur Ralf Hensen dans la serre

En fonction de la saison, les cultures sous serre, en feuilles et en plein air sont combinées sur l'exploitation mixte. Sous serre, on cultive principalement les variétés Elsanta et Opera. L'ensemble de la surface extérieure (environ 150 ha) est restée pratiquement inchangée, mais a également été convertie à une nouvelle technique de culture. « En plus des tunnels de film et de la culture en plein air pure, nous avons aussi une partie où il y a de la culture sur étagères. L'avantage de cette méthode est que les cueilleurs - comme dans le cas de la serre - traversent la rangée avec un chariot et n'ont pas à se pencher. Cela facilite physiquement le travail des travailleurs de la récolte et augmente en même temps leur performance de cueillette », explique Mme Hensen.

Gauche : L'installation Hensen. Droite : Muth montre les premières fraises de la saison de cette année.

Utilisation directe de systèmes réutilisables
Après la récolte, les fraises sont soigneusement emballées dans des barquettes de 250 ou 500 g ou dans des caisses en plastique réutilisables (IFCO ou EPS) ou des boîtes en carton, selon les besoins. Le débat social sur l'emballage a également marqué l'entreprise. Mme Hensen explique : « Nous emballons une grande partie de nos marchandises en concertation avec nos clients dans des barquettes en pâte de bois ou en carton et/ou des caisses consignées. » 

Les premières fraises de la saison sont livrées.

La part du lion de la marchandise revient au partenaire de coopération San Lucar, dans le commerce de détail alimentaire national (LEH) ou sur les marchés de gros. Les autres produits sont commercialisés directement à la ferme. En général, les conditions deviennent plus difficiles pour les producteurs nationaux, explique Hensen. « En Allemagne, les salaires des ouvriers de la récolte augmentent, mais cela ne se reflète pas dans les prix à la production. Les premières variétés sont généralement encore vendues à un prix plus élevé d'environ 6 €/kg. Dès que les marchandises cultivées en tunnel sont ajoutées et que l'offre augmente, les prix baissent également. Nous nous efforçons de fournir la meilleure qualité constante possible, même dans des conditions climatiques difficiles, mais les prix sont à peu près les mêmes. » 

La culture protégée sur casiers en plein air est la dernière variante de la culture de la fraise.

Les affaires de Pâques sont prêtes à démarrer
A Pâques, les ventes augmenteront de manière significative aussi bien dans la distribution alimentaire que dans le marketing direct. « Pour l'instant, on peut supposer que la haute saison démarrera vraiment la semaine prochaine », conclut Mme Hensen.

Pour plus d'informations :
Fruchthof Hensen
Ralf und Irmgard Hensen
Tél. : 02255 8219
Fax : 02255 953099
info@fruchthof-hensen.de  
www.fruchthof-hensen.de  
www.facebook.com/emilerdbeere/ 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)