L’agriculture biologique tunisienne en plein essor mais pas sans difficulté

Entre janvier et octobre 2018, les exportations de produits biologiques venus de Tunisie ont augmenté de 43 % en valeur et de 28 % en quantité. Les produits phare sont l’huile d’olive et les dattes. Pour autant, le secteur accuse un déficit de promotion et manque même de visibilité en localement. Il doit aussi faire face à certains problèmes de qualité.

En 2016, le secteur des produits bio a contribué à hauteur de 9,3 % dans le total des exportations tunisiennes. Entre janvier et octobre 2018, les ventes de ces produits à l’étranger auraient ainsi rapporté 520 millions de dinars, soit environ 153 millions d’euros. La Tunisie est aujourd’hui le premier exportateur africain du secteur. 306 000 hectares sont consacrés à l’agriculture biologique dans le pays.

Les exportations sont dominées par des produits tels que l’huile d’olive (42 000 tonnes pour les dix premiers mois de 2018, selon des données citées par le site webmanagercenter) et les dattes (10 473 tonnes, selon la même source), en l’occurrence les fameuses Deglet Nour venues du sud du pays.

Si les exportations sont correctes, il n’en est en revanche pas de même pour la vente locale. En effet, le marché tunisien souffrirait d’une absence de politique nationale pour développer le secteur et aider les producteurs. Les consommateurs ne sont donc pas bien informés des différences entre le bio et le conventionnel. « Le secteur accuse un déficit en matière de promotion de ses produits et de son savoir-faire sur le marché bio mondial », observait l’ambassadeur suisse à Tunis lors d’un débat le 5 avril 2019.

Les produits tunisiens connaissent aussi des problèmes de qualité. En mars 2018, une enquête du journal 60 Millions révélait ainsi que sur les huiles d’olive testées, « cinq produits contiennent des résidus de pesticides et six des plastifiants, notamment des phtalates, reconnus comme perturbateurs endocriniens. Cette migration, qui touche surtout des huiles de Tunisie, peut provenir des contenants ou des joints de machines utilisés sur la chaîne de production. On trouve également du toluène et des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans plusieurs échantillons ».

Source : francetvinfo.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)