Marché mondial : l'Ananas

Actuellement, le prix des ananas sur le marché mondial est relativement stable. La qualité est plutôt bonne. Il existe de petits volumes sur le marché européen et l'offre et la demande sont limitées. La demande en Allemagne est même en légère baisse par rapport aux années précédentes.

Aux États-Unis, les producteurs ont décidé de limiter leur production parce que les prix sont actuellement bas. Les importateurs gardent également les volumes sous contrôle en raison de cette évolution des prix. La production en Chine a augmenté. Par conséquent, les prix ont été plus bas et la demande a également été plus élevée. La production est arrivée plus tôt que les années précédentes grâce au climat doux. En Australie, l'offre risque d'être excédentaire en raison des conditions météorologiques de cette année. La production est principalement vendue sur le marché intérieur.

Pays-Bas : Le marché de l'ananas ne génère pas de grands profits
Selon les importateurs, la situation sur le marché de l'ananas était toujours difficile ces dernières semaines. Il y a eu une légère amélioration depuis janvier, mais les choses vont très mal depuis longtemps. Les ventes et la demande dans le commerce journalier se situent à un niveau très bas. Les prix oscillent entre 7 et 8 euros, selon la taille. La perspective est que l'approvisionnement en provenance du Costa Rica cessera après le deuxième trimestre. Les importateurs espèrent qu'en raison d'une baisse de l'offre, les prix dépasseront à nouveau les 10 euros.

Belgique : Des prix stables et une offre peu abondante
Le marché de l'ananas est assez stable et l'offre est plutôt faible. Les ventes se déroulent bien et les prix de l'ananas Sweet Gold restent inébranlables.

Allemagne : Demande limitée, petits volumes
En Allemagne, la demande et l'offre sont actuellement limitées. Les volumes importés, qui proviennent principalement du Costa Rica, de la Côte d'Ivoire et du Ghana, sont également relativement faibles. Compte tenu de cette situation du marché, le niveau des prix reste assez acceptable, rapporte un importateur de Hambourg. Ceci est dû à la qualité relativement bonne du produit.

A long terme, les ananas perdent de leur pertinence, surtout en ce qui concerne la production standard. Les ananas expédiés par avion et les variétés spéciales sont cependant populaires sur le marché allemand. La consommation par habitant a légèrement diminué dans tous les domaines. Il y a des opportunités dans le segment de la commodité. D'après un commerçant, la jeune génération, en particulier, a une forte préférence pour les ananas frais tranchés.

France : Baisse de la demande d'ananas, mais hausse des prix
Avec l'approche de l'été, la demande d'ananas diminuera et le produit ne sera pas aussi présent sur les rayons des supermarchés que les fruits typiques de l'été.

Après des mois de prix très bas sur le marché de l'ananas, la situation a commencé à changer fin février. En mars, les volumes étaient faibles et les prix raisonnablement élevés. Actuellement, la situation du marché est très complexe, surtout pour les producteurs d'ananas biologiques. De nombreux producteurs ont cessé de cultiver des ananas biologiques, parce que les prix trop bas ne couvraient pas les coûts de production. Une petite partie de l'approvisionnement biologique provient du Costa Rica et une autre plus grande partie du Togo et de la Côte d'Ivoire. Les prix sont élevés et l'offre raisonnablement faible.

Le prix des ananas du Costa Rica a augmenté et les volumes sont inférieurs à ceux de l'année précédente. La semaine dernière, le prix moyen de l'ananas doux du Costa Rica à Rungis s'élevait à environ 1,05 €, celui des ananas de Côte d'Ivoire à 1,10 €.

Italie : Baisse de la demande d'ananas pendant la période des Fêtes
Depuis environ un mois, un petit stock d'ananas a été constitué par les principaux producteurs d'ananas : Colombie, Équateur et Costa Rica. La raison de cela est l'évolution des conditions météorologiques et des précipitations excessives. Cette situation peut persister pendant quelques semaines. Compte tenu de la faiblesse des stocks (de 20 à 30 % de moins), le prix a augmenté d'environ 15 à 20 %, sans que la demande n'en pâtisse. Pendant les fêtes de fin d'année, les ventes ont augmenté, mais les résultats ne peuvent être comparés à ceux des années précédentes, lorsque la demande a fortement augmenté à Pâques et à Noël, comme ce fut le cas il y a environ 5-10 ans. Cette année, la croissance de la demande pendant les vacances de Pâques a été beaucoup plus faible.

De fin mai à fin juin, le stade de « floraison naturelle » devrait avoir lieu dans les pays producteurs et l'on peut donc s'attendre à un approvisionnement très important en ananas.

Il y a aussi un intérêt croissant en Italie pour les ananas sans couronne. Grâce aux développements dans le segment du prêt-à-manger, il est possible de mettre ce produit sur le marché sans générer trop de déchets.

Chine : Plus de production, des prix plus bas et une meilleure qualité
Les principales zones de culture de l'ananas en Chine sont Hainan, Taiwan et Guangdong. La saison à Hainan et Guangdong a déjà commencé en novembre et se poursuivra jusqu'en mai. La production a été supérieure à celle de l'an dernier et, par conséquent, les prix ont également été un peu plus bas. Par conséquent, la demande d'ananas s'est accrue de la part des consommateurs. La qualité des fruits a également été supérieure à celle de l'an dernier.

A Taiwan, la campagne d'ananas a démarré un peu plus tôt que l'an dernier. Cela s'explique par la douceur de l'hiver à Taïwan, qui a accéléré la maturation des ananas. Cependant, les nuits étaient encore froides si bien que dans la première étape, les ananas n'avaient pas encore atteint leur niveau de douceur maximum. Fin mars, les nuits sont redevenues plus chaudes, ce qui a eu un impact positif sur la douceur du fruit. Le prix des ananas taïwanais est resté très stable cette année. Cela s'explique en partie par le fait que le gouvernement a investi davantage dans la promotion des exportations taïwanaises d'ananas.

Il existe également des ananas importés sur le marché chinois. Les ananas chinois sont en concurrence avec les ananas de pays comme les Philippines, la Thaïlande, la Malaisie et le Costa Rica.

États-Unis : La production diminuera légèrement en raison de l'importation d'ananas.
Après des mois d'approvisionnement stable, il semble que le marché de l'ananas importé va connaître une légère baisse. « Cette année, le prix est raisonnable, tout comme les conditions du marché », explique Maurizio R. Ghelfi, de M.L.G., une société de commerce de fruits et légumes de Los Angeles, en Californie. Cela a été le cas malgré la légère baisse récente de l'offre en provenance du Costa Rica.

Ghelfi dit qu'une bonne production d'ananas du Costa Rica devrait se poursuivre jusqu'à la semaine 25-26.

En plus de la production costaricaine, il y a aussi des importations en provenance du Mexique.

Baisse de prix ?
Bien qu'il y ait suffisamment d'ananas disponibles, les producteurs et les expéditeurs s'attendent à une réduction de la production. « Sur la côte ouest, les principaux acteurs du marché réduisent leurs prix. Cela signifie que les autres parties doivent également suivre ». Ghelfi dit aussi qu'il connaît un importateur qui a décidé de réduire sa production cette semaine à cause de cette baisse de prix.

Par rapport à la même période l'an dernier, les prix sont généralement bas. « La production mexicaine qui arrive sur le marché maintient également ce prix un peu plus bas », explique M. Ghelfi.

Pour l'avenir, les importations devraient légèrement baisser. "Les importateurs réduisent leurs importations parce qu'ils s'attendent à une baisse des prix sur le marché. Pour le moment, le prix oscille entre 10 $ et 10,50 $ et est susceptible de tomber en dessous de 10 $. Le marché devrait baisser d'ici la fin juin.

Australie : Menace d'offre excédentaire
Des nouvelles nous apprennent que certains producteurs d'ananas du Queensland central pourraient être confrontés à une offre excédentaire au cours des prochains mois. Cela est dû aux conditions météorologiques extrêmes, principalement les vagues de chaleur de l'été. Les volumes hebdomadaires pourraient augmenter de près de 300 %, bien que tous les producteurs ne seront pas immédiatement confrontés à ce problème. Piñata Farms s'attend à une saison « assez normale » en hiver. La société a réparti sa production sur trois sites différents dans le nord de l'Australie pour se préparer à affronter les conditions climatiques extrêmes. Le directeur général, Gavin Scurr, a déclaré que l'excédent pourrait avoir une incidence sur tous les producteurs, si nous tenons compte de son influence sur les prix du marché. Un autre défi est l'augmentation de la demande pendant l'hiver. Après tout, l'ananas est un fruit qui est en demande surtout en été et qui n'est pas aussi facile à transformer que, par exemple, les bananes et les baies.

Des statistiques récentes de Hort Innovation montrent qu'à la fin de l'année, en juin, 76 002 tonnes ont été produites pour une valeur de 53,4 millions de dollars. C'est à peu près la même chose que les années précédentes. 40 % des ménages australiens ont acheté des ananas. Il n'y a pas eu d'exportations de fruits parce que tous les stocks étaient destinés au marché intérieur, 62 % à la consommation de fruits frais, et 38 % à la transformation.


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)