Afrique du Sud : des bananes uniformes à haut rendement grâce à la culture tissulaire

La plantation d'un verger en bonne santé commence par le choix d’une matière végétale appropriée. Dans l’unique laboratoire de ce genre en Afrique du Sud, les plants de bananier sont cultivés à partir de cultures tissulaires, afin de produire des clones à haut rendement.

Dans un laboratoire de Letsitele, à Limpopo, une équipe de techniciens travaille sur ce qui deviendra la variété de banane la plus cultivée en Afrique du Sud. Le processus semble être davantage lié à la science médicale qu’à l’agriculture. Les employés portent des masques, des gants et des scalpels, travaillent dans un environnement ultra stérile, découpent et dupliquent la culture tissulaire de la banane.

Les plantes sont produites au laboratoire Du Roi par la multiplication rapide de la culture tissulaire, ce qui offre aux agriculteurs l'avantage de convertir ou d'agrandir leurs plantations rapidement et efficacement avec une sélection supérieure de plantes.

« L'avantage des plantes issues de la culture tissulaire est qu'elles sont uniformes, elles poussent au même rythme et elles sont donc prêtes à être récoltées au même moment. Cela facilite beaucoup la gestion de la plantation », explique Suné Wiltshire, directeur général du laboratoire.

Le point de départ est une parcelle mère de 4 hectares qui comprend les variétés possédant les meilleures caractéristiques. Ceci est crucial, selon Wiltshire, car le processus de culture tissulaire correspond à un clone de la plante mère.

Les poussent sont emmenées des parcelles mères vers le laboratoire, où elles sont disséquées en petits morceaux et placées dans de petits tubes contenant des hormones de croissance afin de faciliter et accélérer leur multiplication. Les tubes sont ensuite placés dans des chambres de culture où la température, la lumière et l’humidité sont contrôlées afin de créer un climat de croissance idéal.

Après quatre semaines, les tubes sont renvoyés au laboratoire, où les plantes sont disséquées. Le personnel travaillent avec des scalpels et des pincettes, ne touchant jamais les plantes avec les mains.

Plusieurs étapes plus tard, après six à huit semaines en pépinière, les plantes atteignent 20 cm et sont prêtes à être plantées dans le sol.

Source : farmersweekly.co.za


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)