Les commerçants de Mabru attendent le beau temps

Belgique : « Même les pastèques pour le Ramadan ne se vendent pas »

Même s'il y avait beaucoup de monde jeudi dernier sur le Mabru, le marché de gros de Bruxelles, les nombreux commerçants attendent toujours un temps plus clément. « La météo actuelle ne correspond pas à ce qu’on attend d’un mois de mai. Nous avons besoin de soleil et de chaleur pour vendre des fruits à noyau, ainsi que des fruits rouges. En revanche, les agrumes se portent bien, même si ça n’a pas toujours été le cas, notamment au début de l’année à cause des températures élevées », ont déclaré les employés de Bollaerts.

La fête des mères
Frank Valckenier, de la société du même nom et spécialiste de la vente de fruits rouges, a constaté une augmentation des ventes de fraises à l’occasion de la fête des mères dimanche dernier. « Bien que le temps ne soit pas clément, les ventes de fraises se portent bien. L’offre est également limitée, par conséquent, les prix sont à la hausse. Il y a 14 jours, les fraises étaient encore vendues à des prix très bas. Heureusement, les prix sont en train de remonter. »

Frank Valckenier
« Récemment, nous avons de nouveau commencé à vendre des framboises et des mûres belges, pour l’instant tout se passe bien. Nous devons les vendre en ce moment, car les mois d’avril et de mai sont ceux où des bénéfices doivent être réalisés. Aux mois de juin et juillet, les gens commencent à partir en vacances, par conséquent la consommation du pays baisse », explique Frank. « En revanche, les premières cerises espagnoles ne se vendent pas aussi bien. Les consommateurs achètent généralement ces fruits quand il y a du soleil. »

Les fruits à pépins
Pour Frank, les ventes de fruits à pépins sont désastreuses cette année. « La qualité n’est tout simplement pas bonne. Il existe quelques bons lots sur le marché, mais au final ils peuvent s’avérer être décevants. Nous travaillons avec le moins de stock possible, car le fruit ne se conserve pas bien. La demande est également faible cette année, beaucoup de clients ne commandent plus dès lors qu'ils reçoivent des fruits de mauvaise qualité. » Selon Vrijders, le vendeur à côté, les ventes de fruits à pépins commencent à augmenter légèrement.

Les oignons égyptiens
Petit à petit, Fort Anne commence à recevoir les nouvelles pommes de terre espagnoles. « Les volumes sont encore assez faibles, mais la qualité que nous recevons est bonne. Le marché est assez stable et les ventes se portent bien », déclare Anne. En ce qui concerne les oignons, cette commerçante ne vend que des oignons provenant d'Egypte. « Les oignons égyptiens sont de très bonne qualité. Nous avons cessé de vendre des oignons néerlandais depuis longtemps en raison de leur mauvaise qualité. Nous avons également arrêté de vendre des produits belges au début de la saison. »

« En raison du temps froid, les ventes de légumes d’hiver se déroulent toujours bien pour nous. Le poireau, le céleri et la chicorée sont nos meilleurs produits à l'heure actuelle, et ils sont vendus à des prix élevés. Le temps sec de l’année dernière a encore beaucoup d’influence sur les prix des légumes. Par exemple, le chou blanc est vendu près de trois euros la pièce. Normalement, beaucoup de pastèques sont vendues pendant le Ramadan, mais ce n’est pas le cas pour le moment. Les légumes pour les soupes sont beaucoup plus populaires », explique Rudy van Riet du grossiste du même nom.

Rudy van Riet


Assortiment de champignons d’Elesco. Outre les champignons, ils ont aussi des cressons, qui deviennent de plus en plus populaires.

Pour plus d’informations :
Mabru Vroegmarkt
Werkhuizenkaai 22
1000 Brussels, Belgium
Tél : +32 22 15 51 69
www.mabru.be 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)