Sven Jordens, Gemex :

« Le prix du poireau belge est supérieur à 1 euro parce le poireau n'est pas bon en Europe de l'Ouest »

« Le marché du concombre a de gros problèmes. Les prix sont beaucoup trop bas et les ventes ne vont pas bien du tout. L'an dernier, les prix étaient très élevés, mais ils sont maintenant vendus à 4 cents », explique Sven Jordens de Gemex de Genk, en Belgique. « Les tomates, qu'elles soient à vigne ou cerises, sont trop bon marché également. Les tomates cerises se situent à un niveau de prix d'environ 1 euro par kilogramme et les tomates à grappes à 30 cents environ. Les poivrons, par contre, étaient très chers il y a deux semaines, bien que les prix aient chuté à un niveau plus régulier cette semaine. »

Maintenant que les températures augmentent et qu'il y a plus de soleil, le commerçant s'attend à ce que la consommation de légumes de serre augmente à nouveau quelque peu. « En raison des températures plus basses, les ventes de poireaux se portent bien. Les prix du poireau sont même supérieurs à 1 euro, car aucun poireau de bonne qualité n'est à vendre ailleurs qu'en Belgique. Le sud de l'Europe en a déjà de nouveaux, mais ces prix sont aussi supérieurs à 1 euro. La saison du poireau touche néanmoins à sa fin. Les poireaux actuels viennent des chambres froides, et quand ils seront épuisés, nous devrons en attendre de nouveaux. »

Fruits
« En ce qui concerne les fruits, les pommes et les poires se portent bien. Le commerce est bon pour l'instant, mais il reste dramatique pour les producteurs. La Conference, la Jonagold et la Golden se portent particulièrement bien, car les prix y sont beaucoup moins chers qu'en Allemagne. Nous ne sommes pas affectés par la mauvaise qualité des fruits supérieurs. Il n'est pas difficile pour nous de trouver des pommes et des poires de bonne qualité », dit Sven.

« Nous avons vendu beaucoup de fraises au mois d'avril. Les prix étaient alors d'environ 1 euro. Lorsque les prix ont commencé à grimper à 3 euros dans la période précédant la fête des mères, nos clients allemands nous ont abandonnés et sont passés aux fraises allemandes. Les prix baissent à nouveau quelque peu et nous nous attendons à une reprise de la demande allemande », conclut M. Sven.

Pour plus d'informations :
Sven Jordens
Gemex
Kaarbaan 3
B-3600 Genk, Belgique
+32(0)13 55 33 26
gemex@gemex.be
www.gemex.be


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)