Mourad Ben Salem, Med’Essor - Rungis :

Melon : « La semaine dernière a été compliquée mais la situation s’améliore »

« Il y a une semaine nous sommes passés par des moments très difficiles », commence alors Mourad Ben Salem, gérant de la société Med’Essor. « Avec le melon, tout n’est qu’une question de climat ! La météo sur la France n’ayant vraiment pas été terrible ces derniers temps, la consommation n’a du coup pas décollé. Et niveau production pourtant, les volumes sont là. Actuellement, il y a d’un côté la fin du Maroc, et de l’autre l’Espagne qui commence à venir au fur et à mesure depuis une dizaine de jours. On se retrouve donc avec de grandes quantités de melons marocains mais aussi avec des volumes importants en provenance d’Espagne. Ce qui fait que l’offre est largement excédentaire par rapport à la demande ». En ajoutant à cela les problèmes de qualité du produit liés d’un côté à la fin de la récolte marocaine, et de l’autre au début de la campagne espagnole.

Une fourchette de prix très large
Actuellement, Mourad précise que « la fourchette de prix est énorme entre le melon du Maroc et celui d’Espagne. La marchandise qui ne tient pas et qui contient beaucoup d’eau se vend à des prix très bas atteignant parfois les 0,20 euro/kilo. Tandis que la marchandise correcte a de la valeur : pour le Maroc, les prix fluctuent entre 0,80 euro et 1,20 euro le kilo. Alors que pour l’Espagne, le marché se situe entre 1,20-1,30 jusqu’à 2,00 euros le kilo en moyenne. D’un point de vue général, lorsque l’on arrive sur le marché avec une nouvelle origine, les prix demandés sont élevés. Ce qui décale complètement le marché ».

Une situation qui devrait s’améliorer
« C’était très perturbé la semaine dernière mais là en cette fin de semaine, la situation commence à s’éclaircir. Le beau temps qui arrive va relancer la consommation. On va finir le Maroc, et l’Espagne s’améliore au niveau qualité. La grande distribution commence à nous demander beaucoup de melons espagnols, ce qui nettoie un peu plus les marchés. Je pense que nous allons trouver un équilibre cette fin de semaine, semaine prochaine », explique Mourad. 

Si le temps se maintient, le melon français devrait arriver dans une dizaine de jours. « Mais s’il y a une chute de températures, il risque d’être retardé d’une semaine encore ».

A propos de Med’Essor
Med’Essor, grossiste sur le marché de Rungis, existe depuis 2007. La société a racheté l’enseigne Midiprim’, qui existe depuis les débuts du marché de Rungis. Elle propose à la vente quatre lignes de produits. Ceux en provenance de Tunisie, spécialement la Maltaise de Tunisie, commercialisée sous sa propre marque Med’Essor. Le melon d’origine Maroc, Espagne et France de la marque Rouge-gorge. Des pommes, poires et cerises de production française vendues sous la marque The Dog de la maison Lhorme, et enfin toute une gamme de produits espagnols.

Pour plus d’informations :
Mourad Ben Salem
Med’Essor
Rue de Carpentras CP90295
94592 Rungis Cedex
Tél. : +33 1 41 80 64 60
Cell. : +33 6 73 35 37 41
medessor@yahoo.fr 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)