Jan van der Lans :

Pays-Bas : « Commerce dynamique pour les oignons importés »

Ce fut une année mémorable pour Van der Lans International. Cette société néerlandaise est un acteur établi dans le domaine des importations. « Je n'ai jamais rien vu de tel », déclare Jan van der Lans.

« Habituellement, à cette période de l'année, vous avez toujours un surplus de produits néerlandais. Mais les oignons européens sont tout simplement en train de s'épuiser, ce qui a entraîné un commerce soutenu et des prix importants. »

« La Nouvelle-Zélande a envoyé en Europe des volumes plus importants que les autres années. La plupart des chargements en provenance de Nouvelle-Zélande sont maintenant arrêtés. Je m'attends donc à un bon approvisionnement d'oignons de ce pays jusqu'à la fin juin. »

« Les ventes sont assez étendues. Nous avons des programmes en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en France, mais nous envoyons des oignons partout », explique Jan.


Jan avec sa fille en Tasmanie 

Le prix des oignons de Nouvelle-Zélande est relativement stable, 1 euro/ kg. Entre-temps, les oignons jaunes d'Egypte sont présentés comme une alternative aux oignons néerlandais et européens.

« Les prix oscillent autour de 0,70 euros. Il y a également une bonne demande pour ce produit. La production se déplace actuellement du nord de l'Egypte vers la région du Delta. C'est pour cette raison que nous avons actuellement une offre inférieure. »

La demande pour les oignons rouges égyptiens a également décollé. « C'est assez tôt. Nous ne commençons habituellement avec les oignons rouges que fin mai/début juin. Les prix sont fermes », explique l'importateur. 

« Peut-être y aura-t-il du mouvement lorsque plus de produits arriveront sur le marché en juin ». Selon Jan, ces prix élevés ne freinent pas la demande en oignons. « Les gens ont besoin d'oignons dans leur cuisine car c'est un produit qui ne peut pas être remplacé. »

Cette année, des pays comme la Chine commencent à se faire connaître aux Pays-Bas et ailleurs en Europe. Cependant, Jan ne voit pas ça comme une menace future. 

« La Chine est sur la même latitude que nous. Si nous avons une saison normale l'année prochaine, il n'y a pas de place pour les oignons d'importation en hiver, uniquement au printemps », conclut Jan.

 

Pour plus d'informations : 
Van der Lans International B.V. 
Jan van der Lans
18 Gerrit van der Veenlaan
3743 DN Baarn, NL
Tel : +31 (0) 356 422 622 
jan@vanderlans.com  
www.vanderlans.com  


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)