Un expert sud-africain lors d'une « visite gynécologique » post-récolte en Égypte

Comme les exportations de raisin égyptien vers l'Extrême-Orient augmentent avec des périodes d'expédition plus longues, les producteurs se sont tournés vers l'industrie sud-africaine expérimentée pour partager leur expertise. Jan Lievens, expert en refroidissement de UTE Miatech (à droite, avec Mohkles Harraz, propriétaire de Egyptian Fruit Export-Agrostar), a rendu visite aux viticulteurs égyptiens en tant qu'invité de l'Association pour l'Amélioration des Exportations Horticoles (HEIA) à la fin du mois dernier.

Il a donné un séminaire au Caire sur le refroidissement post-récolte et a visité sept exploitations viticoles autour du Caire et d'Alexandrie.

Il soutient depuis longtemps que les producteurs n'accordent pas suffisamment d'attention aux besoins de refroidissement et d'humidité des fruits récoltés ou, comme il le dit, à la « gynécologie post-récolte ». « Couper le fruit de l'arbre ou de la vigne, c'est comme couper le cordon ombilical d'un bébé. Une fois que c'est fait, tu dois t'occuper du bébé, ou il meurt. Il en va de même pour les fruits. » 

« Il y a de bonnes opportunités après la récolte », déclare Jan. « Le temps qui s'écoule entre la récolte et l'acheminement des fruits du verger jusqu'au début du processus de post-récolte dans les pré-refroidisseurs est d'une importance capitale. Il est primordial d'évacuer la chaleur du champ de la bonne manière le plus rapidement possible. À ce stade, l'humidité relative et l'élimination des bactéries en suspension dans l'air dans les pré-refroidisseurs et les salles d'emballage sont cruciales, il s'agit d'une question d'attention aux détails. Nous ne laissons rien au hasard. » 

« 99 % de vos revenus proviennent des derniers 5 % de la durée de vie des fruits »
« Les producteurs dépensent tout leur argent et toute leur attention sur les premiers 95 % de la durée de vie des fruits mais 99 % de vos revenus proviennent des derniers 5 %. Le client ne vient pas à votre ferme pour acheter, il ne sait pas à quel point les fruits sont bons, donc ils ne les achètent que quatre à six semaines plus tard. » 

En Égypte, il a noté, comme en Afrique du Sud, que la recherche sur l'impact des régimes de refroidissement post-récolte sur la qualité a été largement réalisée, mais que ses implications ne touchent pas les producteurs. « En Égypte, ils ont exactement les mêmes problèmes que nous, par exemple des tiges sèches sur les raisins, à cause des mêmes pratiques comme, entre autres, une vitesse du vent trop élevée en chambre froide. On ne peut pas changer les lois de la nature. « Tout ce qui permet de préserver la qualité des fruits après la récolte en Afrique du Sud fonctionne partout. » Jan Lievens serre la main de Taghreed Mohamed, directeur général et directeur du centre de conditionnement de Dakahlia Farms dans le district de Minya près du Nil.

Il a donné des séances de consultation pratique sur la conception des briques carton et des tunnels, le débit d'air et la vitesse du vent, ainsi que sur les installations d'emballage. De plus, il a noté avec intérêt que les vignobles égyptiens sont généralement plus hauts que les vignes sud-africaines pour la circulation des tracteurs.

Dans chaque ferme qu'il a visitée, un grand groupe d'employés, et pas seulement ceux qui s'occupent directement du refroidissement, ont assisté à sa consultation. « Ce que j'avais à dire a suscité beaucoup d'intérêt et ils l'ont bien compris, c'est tout à fait logique d'un point de vue scientifique. J'ai été invité de nouveau par l'HEIA pour donner des conseils sur les fraises et les mangues. Je pense que c'est ma façon d'expliquer les choses compliquées d'une manière simple et visuelle. » 

Il raconte qu'il a visité une grande ferme où une chambre froide à raisins était en construction. En passant, il a remarqué que les lampes se trouvaient dans une position qui provoquerait des turbulences de circulation d'air - et quand il est passé une heure plus tard, les lampes avaient été dévissées et repositionnées comme il l'avait indiqué.

Pour plus d'informations :

Jan Lievens 
Umhwebo Trading Enterprise
Téléphone : +27 22 448 1002
sales@umhwebo.com
https://www.umhwebo.com/


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)