Ton Kruythof, Kruythof, négociant en pommes de terre néerlandais :

« Les effets du temps sec de l'année dernière se font encore sentir »

La nouvelle saison de la pomme de terre néerlandaise commence. On s’attend à ce qu’au bout de deux semaines, il y ait suffisamment d’approvisionnement du sud-ouest du pays pour commencer à vendre. Le marché néerlandais est en ce moment principalement approvisionné en pommes de terre importées.

« Pour le moment, nos pommes de terre viennent principalement du Maroc, de Malte et du sud de l'Espagne », déclare Ton Kruythof des négociants en pommes de terre de Kruythof. « Nous recevons des variétés telles que la Nicolas, la Maltese et la Doré de ces régions. La Doré est la variété que nous vendons le plus aux Pays-Bas. »

« Les récoltes, comme la qualité, des pommes de terre de ces pays du Sud sont bonnes. Toutefois la demande en pommes de terre nouvelles est forte, nous serons donc bientôt à cours de stock. L'ancienne récolte néerlandaise se tarit. Ces pommes de terre ont été affectées par le temps sec de l'année dernière. »

La nouvelle saison néerlandaise va bientôt commencer. « Nous espérons avoir notre premier chargement de Tholen et, ensuite, du reste de la région. Nous sommes toutefois à nouveau confrontés à une saison sèche cette année. Nous avons des parcelles à Hoekse Waard et les conditions ne sont pas excellentes là-bas », affirme Ton. 

« Il a un peu plu seulement à Tholen et à Goeree-Overflakkee. Le temps sec ne favorise pas la croissance des pommes de terre, ni la durée de conservation. Mais nous avons toujours de grosses pommes de terre frites néerlandaises qui appartiennent aux variétés Agria, Marquise et Victoria. » 

« Nous ne devrions même pas mentionner les exportations ici. Ces types de pommes de terre sont beaucoup moins cultivées ailleurs dans le monde. Les pommes de terre que nous recevons, comme l'Agria d'Espagne, sont disponibles en quantités limitées », poursuit le négociant en pommes de terre.

Ton Kruythof avec ses pommes de terre Menopper 

L'année dernière, Ton a cultivé ses propres pommes de terre Doré sur l'île espagnole de Majorque mais il passera outre cette année. « J'étais très occupé à cultiver des pommes de terre Menopper sur notre propre parcelle à Hoekse Waard. Nous avons commencé à cultiver cette variété il y a deux ans et nous avons constaté qu'elle se vendait très bien sur le marché. »

La Menopper est résistante à 85 % aux maladies de la pomme de terre. Elle peut être bouillie, cuite au four et frite. Nous avons commencé à la cultiver sur deux hectares. L'année dernière, nous en étions à quatre hectares et cette année, nous étendons notre superficie de dix à douze hectares dont 1,5 hectare sera destiné à la culture biologique de cette variété », explique-t-il.

« Nous ne récoltons ces pommes de terre que vers la fin de la saison, aux alentours de la fin du mois de juillet. Elles se stockent bien. L'objectif est de pouvoir approvisionner le marché avec ces pommes de terre cette année, pour la première fois. Nous pensons pouvoir en récolter 500 tonnes. »

« C'est à cause de cette culture que nous avons décidé de ne pas cultiver à Majorque. Nous faisons aussi beaucoup de commerce en ligne et je ne peux pas me diviser en trois », conclut Ton.

Pour plus d'informations : 
Ton Kruythof
Kruythof aardappelhandel Strijen
info@aardappelenbezorgen.nl 
www.aardappelenbezorgen.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)