La Conf et la FNAB quittent le Comité bio d’Interfel

Critiquant l’élection comme co-rapporteur d’un défenseur affiché d’une agriculture biologique industrialisée par le comité Bio de l’interprofession des fruits et légumes, la Conf et la FNAB (Fédération Nationale d'Agriculture Biologique) ont décidé de quitter le comité.

La FNAB, aux côtés des acteurs de l’économie bio que sont Forébio (fédération des organisations économiques de producteurs 100% bio), le Synabio (syndicat des transformateurs et distributeurs bio) et Biocoop, se bat depuis plusieurs mois pour interdire le recours au chauffage en agriculture bio conformément au règlement européen qui stipule que la production biologique doit respecter le cycle des saisons et faire un usage raisonné de l’énergie. L’élection récente d’un défenseur d’une industrialisation de la bio n’a pas enchanté Mathieu Lancry, président de la coopérative 100% bio Norabio et candidat pour la Confédération paysanne : « C’était une provocation d’Interfel d’afficher une candidature si ouvertement opposée aux principes de l’agriculture biologique. Nos groupements économiques et nos adhérents paysans et paysannes ont développé la bio en respectant ces principes et en gagnant la confiance du consommateur. La Confédération paysanne et la FNAB ne cautionneront pas les dérives du label bio promues par l’interprofession ».

Emmanuel Aze, responsable de la commission Fruits et légumes de la Confédération paysanne explique : « dans ce refus d’Interfel de défendre une bio exigeante, on retrouve une incapacité plus globale à aider les producteurs à améliorer leur rémunération et la qualité de leurs produits » 

Source : paysan-breton.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)