Italie : Les cultures touchées par les tempêtes de grêle dans le Salento

Le week-end du 1er au 2 juin a été plutôt difficile pour de nombreux producteurs du Salento. De fortes pluies et de violentes tempêtes de grêle ont touché les municipalités de Monteroni, Galatina, Sternatia, Poggiardo, Surano, Ruffano, Parabita, Matino et Guagnano, causant de graves dégâts aux cultures de pastèques, melons, tomates, courgettes, pommes de terre, etc.

 

« Des grêlons aussi gros que des noix sont tombés pendant environ une demi-heure samedi après-midi, détruisant complètement les cultures. Nous devrons laisser une grande partie des pastèques, des mini-pastèques, des courgettes et des melons dans les champs, car ils ne conviennent plus à la vente », rapporte Andrea Giannini, technicienne de Giannini Santo à Galatina.

« Nous pourrions peut-être sauver quelques courgettes. Des pastèques pesant un demi-kilo étaient pourtant déjà visibles, mais elles ont été détruites. »

« Le seul produit qui pourrait encore être vendu est la pomme de terre, bien que les cultures présentent des dégâts importants. Si le temps est clément, nous pourrons peut-être les récolter, mais s’il continue à pleuvoir, les maladies se propageront sous terre. »

 

La tempête de grêle soudaine a frappé des exploitations déjà fortement touchées par les autres désastres météorologiques.

 

« Nous sommes désespérés. Le mauvais temps dure depuis des mois. Nous espérons simplement que les institutions nous aideront. Les fournisseurs de plantes nous donnent la possibilité de les payer lorsque la récolte est vendue mais, maintenant qu'elle ne convient plus à la commercialisation, c'est un vrai problème. Dans mon cas, j'ai déjà évalué les dégâts à environ 30 000 €. »

Gianni Cantele, président de Coldiretti Lecce, a expliqué « il s'agissait de la cinquième vague de mauvais temps en seulement deux mois et les champs ont été touchés à un moment particulièrement délicat pour l'agriculture ».


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)