La dette de Greenyard augmente de manière significative

La dette de Greenyard a augmenté jusqu'à sept fois le montant de sa marge bénéficiaire brute. La société a publié son rapport annuel complet pour 2018/2019 et bien qu'elle tente de réformer en supprimant 422 emplois dans le monde, il est évident que la société connait une année très difficile.

Le co-PDG et actionnaire majoritaire, Hein Deprez, a déclaré que « 2018 a été l'année la plus difficile de l'histoire de la société ». Comme les profits se sont effondrés, l'effet de levier de Greenyard a augmenté. En 2017, ce nombre avait été fixé à 2,8. La société recherche désormais un effet de levier de 7,2. Greenyard a également dû faire face aux rappels de l'année dernière qui ont laissé leurs marques sur les bénéfices de l'entreprise.

Pour résoudre ses dettes, Greenyard recherche un apport financier de 80 à 120 millions d’euros. Il faudra de nouveaux investisseurs pour atteindre cet objectif. Mais c'est aussi essayer de vendre certaines divisions. Il a été récemment rapporté que Greenyard avait vendu l' une de ses usines en Hongrie à Roger & Roger. Le montant de la vente reste à ce jour inconnue.

Hein Deprez, co-PDG, a déclaré : « Le dernier exercice comptable a été une année de transition. Nous avons déployé beaucoup d'efforts et investi beaucoup de temps pour faire évoluer notre modèle d'un modèle transactionnel, dans le secteur des fruits et légumes, vers un véritable modèle de partenariat avec nos détaillants, et ce changement s'est avéré plus difficile que prévu.

Compte tenu de l'impact inattendu de l'été extrêmement sec sur nos segments Fresh et Long Fresh, la mesure de rappel au début de l'été sur le Long Fresh et en particulier la pression plus longue sur nos marchés frais clés, Greenyard a connu des temps difficiles qui appellent à des actions décisives. Nous avons nommé M. Marc Zwaaneveld au poste de co-directeur général et avons pris, avec nos collègues, des décisions importantes pour faire de Greenyard le partenaire de choix mondial de nos clients. Nous consolidons l'entreprise et utilisons notre force et notre envergure pour accroître notre efficacité au profit de tous nos partenaires, collègues, clients, consommateurs et actionnaires. Aujourd'hui, il y a encore du chemin à faire, mais nous voyons déjà les premiers résultats prometteurs du Plan de transformation augmenter progressivement les résultats. »

Marc Zwaaneveld, co-PDG, ajoute : « Nous avons un plan de transformation solide que nous mettons en œuvre aujourd'hui très méticuleusement. Les premiers résultats du nouvel exercice comptable sont supérieurs au budget et supérieurs à ceux de l’année dernière ; ils montrent que Greenyard a beaucoup de potentiel inexploité. En conduisant une exécution stricte du Plan de transformation, nous pouvons libérer ce potentiel qui améliorera notre efficacité et notre rentabilité. Par ailleurs, diverses cessions et  pourparlers avec des investisseurs clés sont en cours. Nous recentrons notre empreinte tout en continuant à garantir à nos clients les niveaux de service auxquels ils sont habitués. Nous travaillons avec diligence pour améliorer à nouveau la rentabilité de notre société grâce à un bilan plus solide, plus robuste et conçu pour l'avenir. »

Cliquez ici pour le rapport complet de l'année 2018/2019. 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)