Italie : la saison du melon et de la pastèque s'annonce bien

Si la météo le permet, les attentes pour le marché du melon et de la pastèque sont bonnes. La campagne sicilienne a bien commencé et la demande a été forte tant en Italie qu’à l’étranger, mais les productions dans les régions de Latium et de Campanie seront également bientôt disponibles. Les prix moyens-élevés du melon Canari sont justifiés par leurs qualités organoleptiques élevées. La campagne de la pastèque ne fait que commencer, mais les choses semblent bien se dérouler. 

« Le melon jaune Canari est produit dans toute la Sicile. Nous achetons auprès d'une entreprise de confiance et je peux dire que la qualité est excellente. L'autocollant « 100 % italien » ne laisse aucun doute sur l'origine et sa saveur douce montre qu'il est bien supérieur aux produits originaires d'Espagne ou de l'étranger », explique Claudio Romano, responsable des ventes chez Romaneuro (Bari).

« Bien que le prix de vente des melons italiens soit 20 à 25 % plus cher que celui d'Espagne, ses qualités gustatives le justifie largement. Néanmoins, tout le monde ne comprend pas cet aspect. Nous devons également rajouter que les prix du melon ont beaucoup augmenté en Italie en raison d’une série de facteurs dont l’escalade des coûts de production. »  

La campagne de melon jaune Canari a débuté aux alentours du 15-20 mai avec des volumes limités. « Les marchés intérieurs et extérieurs - la République tchèque et les Pays-Bas en particulier - ont commencé à manifester leur intérêt à compter du 23 mai. La consommation de melons et de pastèques dépend beaucoup de la météo, le marché s'est donc réveillé maintenant que les conditions météorologiques sont plus favorables. »

Concernant le melon Cantaloup, le négociant rapporte qu' « en raison du manque de produits espagnols disponibles, les prix sont actuellement à la hausse. »

La demande en pastèques semble être vive à travers toute l'Europe. « J'ai été contacté depuis le Royaume-Uni, les Pays-Bas (qui réexportent généralement les produits) et même depuis l'Espagne. »

« Les quantités semblent être limitées au Maroc, les fournisseurs ont donc cherché des produits ailleurs. Les marchés italiens, quant à eux, semblent bien se porter. »

Pour ce qui est des pastèques locales, les fruits proviennent actuellement de Sicile, Sabaudia-Latina et de Battipaglia. « Les retours sont bons, surtout pour la dernière. »

« Dans l'ensemble, les choses se passent plutôt bien pour les melons et les pastèques. Si le temps le permet, la saison devrait se passer sans incident, il ne reste plus qu'à attendre. »


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)