Rapport de marché BLE KW 22/19 :

« L'offre d'asperges généralement trop abondante »

L'offre d'asperges a été trop abondante. Certes, au début, la demande ne s'est pas développée dans au niveau attendu. Il s’agissait donc souvent de stocks, ce qui signifiait une pression de décharge correspondante aux volumes stockés. Les plafonds des marges des prix ont dû être abaissés. Jusqu'à l'intensification de la demande juste pendant les vacances, il a fallu baisser les prix, mais malgré une augmentation des ventes, des prix plus élevés ont pu rarement être établis. L'offre ne concorde pas avec la demande. Les réductions de prix n'ont pu être évitées. 

Les négociants n'ont pas toujours pu augmenter leurs prix car les clients ne sont pas prêts à payer davantage même pour un produit qu'ils veulent par dessus tout. La commercialisation des tiges vertes était plus équilibrée, dans la plupart des endroits.

Pommes
En général, le nombre de ventes en Allemagne a diminué de manière similaire à celui des ventes italiennes et françaises. Avec des caractéristiques organoleptiques attrayantes, ils n’avaient pas à craindre la concurrence de l’hémisphère sud. Leurs prix sont restés à un niveau constant.

Poires
En général, les ventes ont été plutôt calmes. La demande étant en grande partie équilibrée, les prix ont eu besoin d'être modifiés progressivement. A certain moments la demande a été plutôt satisfaisante. Occasionnellement, des opportunités de hausse des prix se sont ouvertes. 

Raisins de table
La saison européenne a débuté avec les vins italiens noirs Black Magic et Victorias. Les prix ont varié entre 4 et 6 euros le kilo. Pour la première fois, l’Égypte a expédié des petits volumes. 

Fraises
Au début, c’était une affaire « stop and start ». Par ailleurs, la disponibilité a augmenté. Les prix ont montré une tendance à la baisse. Cependant, à plusieurs reprises avant les vacances, la demande a considérablement augmenté, permettant ainsi aux commerçants d'augmenter leurs prix.

Citrons
Les envois espagnols ont dominé le monopole commercial. Les volumes croissants de Verna ont de plus en plus remplacé l’afflux décroissant de Primofiori, permettant aux commerçants d'augmenter localement les prix.

Bananes
En général, l’afflux de marchandise était lié à celui des opportunités de vente. En conséquence, les prix ont généralement évolué dans une fourchette relativement étroite et inchangée. Pour les deuxième et troisième marques préférées, il n’a pas été possible d’établir des prix plus élevés.

Chou-fleur
L'offre a été de manière générale assez raisonnable. Dans le même temps, la demande a commencé à s'intensifier en raison d'une météo plus froide. Les prix sont restés à leur niveau précédent, avec parfois une légère hausse. 

Laitue
Les livraisons de laitue icebergs locale se sont nettement développées et les expéditions espagnoles ont été très présentes. Les quantités néerlandaises complètent la gamme de produits. En raison de l'augmentation des flux entrants, les prix ont dû être légèrement abaissés.

Concombres
D'un côté les prix se sont améliorés mais de l'autre, une plus grande disponibilité a entraîné une baisse des prix. Néanmoins, les prix vont bientôt augmenter, les commerçants étant de plus en plus capables de faire face à des volumes élevés.

Tomates
L'offre étendue ne correspond pas du tout à la faible demande. Les principaux contributeurs sont la Belgique et les Pays-Bas. Les quantités domestiques ont également augmenté, conduisant à une offre excédentaire évidente et donc à une baisse des prix.

Poivrons 
Presque partout, les prix étaient inégaux : certains sont restés constants et d'autres ont beaucoup oscillé. Les produits verts sont généralement devenus moins chers à mesure que le prix des variétés rouge et jaune a augmenté. Localement, le prix des lots rouges ont baissé.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)