Marché mondial : les pommes

La nouvelle saison des pommes n'a pas encore commencé dans l'hémisphère nord, mais le marché est déjà sous pression. Le stock total de pommes en Europe s'élevait à 1 561 430 tonnes (WAPA) au 1er mai de cette année, le chiffre le plus élevé depuis plus de 10 ans. Néanmoins, les taux de vente et de prix fluctuent d'une variété à l'autre. La demande pour certaines variétés club est particulièrement bonne. En Europe, les exportations de l'hémisphère sud ont diminué en raison de la surproduction et ces produits se sont principalement dirigés vers l'Asie. Le prix des pommes en Chine augmente en raison de la guerre commerciale avec les États-Unis.

Chine : le prix des pommes est deux fois plus élevé que l'an dernier
En raison de la faible production de 2018, on trouve encore peu de pommes chinoises sur le marché. Par conséquent, le prix est deux fois plus élevé que celui enregistré à peu près à la même époque l'an dernier. La nouvelle récolte n'arrivera sur le marché que vers le mois d'octobre. De ce fait, les prix resteront probablement élevés à court terme. En plus des pommes chinoises, de nombreuses pommes sont également importées de Nouvelle-Zélande. Les différentes nouvelles variétés néo-zélandaises suscitent l'intérêt du consommateur chinois, si bien que la demande est également très forte pour celles-ci. Les consommateurs chinois préfèrent les pommes sucrées et croquantes, c'est pourquoi les variétés de pommes sucrées sont les plus demandées par les importateurs.

Pays-Bas : le temps sec laisse son empreinte sur le marché des pommes
Le temps sec enregistré l'été dernier a laissé son empreinte sur la saison actuelle de la pomme. En termes de prix, la variété Elstar reste raisonnable, mais les contrastes en termes de qualité sont importants. Les ventes de pommes sur le marché intérieur ont été satisfaisantes, mais contrairement aux poires, le commerce des pommes est surtout devenu une question nationale. Les négociants s'attendent à terminer la saison avec des variétés telles que la Junami, la Jonagold et la Golden jusqu'à ce que la nouvelle récolte arrive. Si l'Europe souffre parfois de pénuries de pommes biologiques en été, ce ne sera pas le cas cette année. Les pommes de l'étranger ne sont pratiquement pas concurrencées cette année. Les producteurs savent qu'il y a suffisamment de pommes disponibles en Europe, ils ne livrent donc que les volumes préalablement convenus dans les conventions.

Belgique : des stocks encore disponibles
La saison de la pomme belge touche à sa fin et on trouve déjà des pommes étrangères sur le marché. Cependant, en raison de la saison européenne dramatique, les exportations d'Afrique du Sud et du Chili ont cessé. De plus, les détaillants ont retardé la vente de pommes et de poires en provenance de l'étranger. Les stocks de pommes belges ne sont pas encore épuisés, mais la qualité est si mauvaise que les détaillants commencent à se tourner vers les pommes importées. Les fruits restants sont transportés vers des usines de bio-fermentation ou sont transformés pour être utilisés dans l'alimentation animale.

Allemagne : passer d'un produit national à un produit étranger
En général, les pommes allemandes sortant du stock sont vendues aussi bien que les pommes italiennes et françaises. Selon les commerçants, tant que la qualité du produit allemand est à la hauteur, le secteur national de la pomme n'a rien à craindre de l'offre étrangère. En termes de prix, le secteur se trouve également dans une position favorable, avec un léger mouvement à la hausse ici et là. C'est particulièrement vrai pour les variétés club, mais les Braeburn et Royal Gala ont également été vendues à des prix attractifs.

Malgré une production nationale dont la qualité varie de bonne à excellente, l'importation de pommes étrangère augmente considérablement. La Nouvelle-Zélande prend la tête avec sa Braeburn et sa Royal Gala.

France : les stocks peuvent être qualifiés de normaux
La France est maintenant en basse saison et les ventes sont en cours de finalisation. Il est donc encore trop tôt pour faire une analyse de la prochaine saison, car la récolte se poursuivra jusqu'à la mi-juin. À l'heure actuelle, l'hémisphère sud est bien approvisionné avec des expéditions régulières en provenance d'Afrique du Sud et d'Amérique du Sud. L'offre de pommes de l'hémisphère sud doit pouvoir répondre à la demande en Europe et entraînera une légère offre excédentaire dès que l'hémisphère nord sera de nouveau en production dans le cadre de la nouvelle saison.

La majorité des pommes en France proviennent de la région située entre Montpellier et Nîmes, dans le sud de la France. La situation varie selon les variétés. Pour la Gala et la Granny, il y aura 10 à 15 % de pommes en moins dans la nouvelle saison ; cependant, ces prévisions restent à confirmer. Comme pour les autres variétés, telles que la Pink Lady, la Joya et la Reine des Reinettes, les pommiers produisent une quantité normale de pommes ; nous pouvons donc espérer une récolte normale. Dans l'ensemble, le volume total de pommes de la nouvelle saison devrait diminuer légèrement.

Italie : les taux et les prix de vente varient selon la variété
Le stock italien de pommes s'élève actuellement à environ 500 000 tonnes, soit le plus important stock pour le mois de mai depuis plus de dix ans. Comme dans le reste de l'Europe, le marché de la pomme est toujours sous pression en Italie. Indépendamment de la production excessive sur le continent, les ventes et les prix ont été fortement influencés par ce qu'il se passe sur les différents marchés. Il existe toutefois des disparités en termes de ventes entre les différentes variétés de pommes en provenance d'Italie.

Par exemple, les ventes de Red Delicious ont été bonnes en avril, principalement grâce au marché indien, jouant un rôle clé en tant que client. La Gala a également connu de bonnes ventes en avril et devrait dépasser les prévisions de ventes. En conséquence, il n'y a pratiquement pas de stock de cette variété de pomme en Italie. Pour la plupart des nouvelles variétés sur le marché, les ventes se sont déroulées comme prévu. Ce fut le cas, par exemple, pour la Granny Smith. Le stock de pommes Braeburn est encore assez important en raison des volumes de production élevés et des stocks existants en Allemagne qui a importé des pommes Braeburn d'Italie en mai. Les stocks de Golden Delicious sont cohérents avec les prévisions, même si la production a été plus faible la saison précédente. Pour cette variété, des tailles plus petites que la normale sont disponibles.

En ce moment, le temps en Italie est assez clément. Seules quelques régions ont été touchées par les baisses de température. Selon les premiers rapports, la floraison confirme les différents niveaux de production de variétés telles que la Fuji, la Red Delicious ou la Golden, pour lesquelles la production était particulièrement élevée en 2018. Il est difficile d'interpréter ces facteurs, mais il faut s'attendre à une baisse de la production en Europe. Néanmoins, l'impact des baisses de température sur la qualité des pommes reste à voir.

Pologne : les dommages causés par le gel réduisent la récolte de 85 %
En Pologne, les conditions des pommes de la nouvelle saison ont jusqu'à présent été dramatiques. Le gel intense qui a suivi une période de temps sec n'a pas été bénéfique pour les fruits. La dernière forte gelée a été enregistrée dans la nuit du 7 au 8 mai. Les producteurs avaient pulvérisé des produits phytosanitaires sur les pommes avant le gel ; cependant, à la fin du mois de mai, on a signalé que les pommes en Pologne tombaient des arbres et étaient donc impropres à la consommation.

Les demandes d'indemnisation varient d'une région à l'autre. Certains producteurs signalent la perte de 30 à 40 % de leur récolte, tandis que d'autres ont perdu jusqu'à 100 % de leur récolte. Les pommes qui peuvent être sauvées seront acheminées principalement vers les marchés locaux. Il y en aura beaucoup moins pour l'exportation. Les variétés Gala et Champion ont subi des pertes minimes, tandis que les variétés Idared et Golden ont été les plus touchées.

On estime que seulement 40 % de la récolte de pommes polonaises subsistera. En ce qui concerne le volume des stocks : au 1er mai, il s'élevait à 405 000 tonnes, ce qui est supérieur à la moyenne de cette période, par rapport aux années précédentes.

Azerbaïdjan : exportations croissantes vers la Russie
Les exportations de pommes ont fortement augmenté cette année, avec une hausse de 41,5 % par rapport à la même période l'an dernier. Entre janvier et mars 2019, les exportations vers la Russie ont enregistré une hausse de 34,9 % (27 500 tonnes). L'Azerbaïdjan profite ainsi du boycott russe sur les fruits et légumes européens.

États-Unis : approvisionnement en pommes nationales abondant, baisse des prix par rapport à l'an dernier
L'offre de pommes locales continue d'augmenter aux États-Unis, cependant la demande diminuera lentement à l'approche de la saison des fruits d'été.

« Nous expédions toujours des fruits provenant du stock de l'an dernier. Certaines variétés durent plus longtemps que d'autres mais les variétés les plus populaires sont épuisées. Nous continuons à emballer des pommes en juin et peut-être même jusqu'au début juillet », explique un négociant.

Cependant, un certain nombre de producteurs ont une récolte plus faible. Ils en ont assez pour le marché intérieur, mais les exportations restent beaucoup plus faibles qu'au cours des dernières années. Cela est dû aux prélèvements à l'importation, à un stock important de pommes européennes et aux importations de l'hémisphère sud.

La demande est actuellement normale, mais elle diminuera quelque peu dans les mois à venir, dès que les cerises et les fruits à baies de Californie et du sud-est arriveront sur le marché. La demande varie également en fonction de la variété. Pour le Koru, une nouvelle variété, il y a une bonne demande et l'offre n'est pas aussi importante que d'habitude. Il n'en reste pas moins que le bilan d'ensemble est inégal. Après tout, certaines variétés ont de bons prix sur le marché (Fuji, Gala, Granny Smith, Golden Delicious, Red Delicious), mais en général, les prix sont faibles, vu l'offre actuelle. Au cours des dernières années, le prix des pommes grimpait habituellement à cette période de l'année, mais plus maintenant.

Des prix à l'importation élevés
Compte tenu du stock limité, le prix des pommes importées comme la Koru et la Honeycrisp est « très avantageux », selon un négociant. Le prix est comparable à celui de l'an dernier.

Pour la saison 2019, les producteurs new-yorkais font face à une production probablement inférieure à la normale en raison d'une floraison plus faible, bien que toutes ces prédictions arrivent encore un peu trop tôt. A Washington, cependant, les prévisions annonçaient à nouveau un volume record, mais une baisse des températures a réduit la production à des proportions plus maîtrisables. Par ailleurs, cette baisse de température a été perçue comme malvenue.

Canada : une bonne saison en raison des températures plus basses
Les températures plus basses ont quelque peu retardé la floraison des pommes dans la province de l'Ontario. Les producteurs s'attendent à ne pouvoir récolter que vers la fin septembre, soit une semaine plus tard. Les cépages Gala et Macintosh seront les principales variétés récoltées dans cette région. Les Canadiens peuvent se réjouir d'une bonne saison. En raison des températures plus fraîches, la demande de pommes a été plus forte et le volume en stock sera probablement bientôt épuisé. La plupart des producteurs reçoivent des prix dans la moyenne pour leurs produits.

Afrique du Sud : exportations croissantes vers l'Asie, mais avec une baisse vers l'Europe
A la fin de la semaine 22, l'équivalent de 14,2 millions de cartons de pommes sud-africaines de 12,5 kg ont été expédiés. Les exportations de pommes vers l'Extrême-Orient et l'Asie ont été plus nombreuses (36 %), mais les exportations vers l'UE (-29 %), le Royaume-Uni (-18 %) et la Russie (-35 %) ont diminué. Les variétés Royal Gala et Golden Delicious sont toujours les plus importantes pour l'exportation. On a enregistré une croissance des exportations des variétés Fuji et Cripps Pink / Pink Lady.

La production est supérieure à celle de l'année dernière, après la fin de la sécheresse, mais les dernières statistiques concernant la production de la saison 2018/2019 ne sont pas encore disponibles. Les exportations ont probablement augmenté de 5 à 6 %.

Argentine : la production de pommes est supérieure aux prévisions
Bien que la production de pommes en Argentine soit plus importante, avec environ 590 000 tonnes, les exportations baisseront encore cette année à 90 000 tonnes. Cette situation s'explique principalement par l'excédent dans l'hémisphère nord, qui a eu un impact sur le marché international de la pomme. Néanmoins, le rendement à l'hectare reste exceptionnellement bas, car la superficie continue d'augmenter.

Les pomiculteurs argentins sont confrontés à un certain nombre de défis sur le long terme, notamment en raison des capitaux limités disponibles, ce qui rend impossible la réalisation d'investissements adéquats dans les vergers.

Chili : le Vietnam, un nouveau marché pour les pommes, parmi d'autres produits
Le 24 mai, le Chili et le Vietnam ont conclu un accord qui permettra au premier d'exporter des pommes et des cerises vers le second. Les pommes seront donc exportées vers le Vietnam dès le mois de juin. Le Chili importera à son tour des pamplemousses et des mangues du Vietnam. La poursuite de l'expansion des exportations de fruits chiliens s'inscrit dans sa stratégie de compétitivité sur le marché mondial.

Australie
Apple and Pear Australia Limited (APAL) cherche à conquérir une part du marché de Hong Kong par des promotions et une certaine démarcation. Après tout, les pommes d'Australie et de Tasmanie doivent montrer des qualités uniques si elles veulent avoir une chance sur le marché mondial. Certains producteurs travaillent donc avec des variétés spécifiques. En Tasmanie, par exemple, il est prévu de cultiver les premières pommes Red Moon l'année prochaine.

Le volume de pommes en Australie a augmenté de 2 % cette année, mais les exportations ont chuté de 12 %. Les variétés les plus cultivées sont la Pink Lady, la Royal Gala et la Granny Smith. La haute saison a lieu à l'automne et dure jusqu'au début de l'hiver.

Nouvelle-Zélande : certaines variétés renforcent le marché nord-américain
Le marché nord-américain devrait voir l'arrivée d'un plus grand nombre de pommes de Nouvelle-Zélande au cours des prochaines semaines. Il y a déjà quelques pommes sur le marché, mais on s'attend à des volumes plus importants à partir de la mi-juin. Ils se poursuivront jusqu'à la mi-octobre. Les pommes sont un peu moins grosses, mais la qualité est bonne. Cela aura toutefois des conséquences sur l'approvisionnement des plus grandes tailles. Les pommes de Nouvelle-Zélande contribuent à renforcer le marché nord-américain, mais seulement pour certaines variétés.


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)