Bon démarrage pour la récolte des agrumes doux et des citrons après la mauvaise saison des fruits à noyau

Lucerne Agri Investments a mis ses œufs dans beaucoup de paniers

Une entreprise de fruits et légumes existant depuis quatre générations et basée à Robertson, dans l’ouest du Cap, a pour ambition d’accroître ses exportations d’agrumes, d’avocats, de fruits à noyau et de courges butternut, tout en consolidant sa position sur le marché local de la tomate.

En été, Smuts Brothers Agri (division agricole) produit, conditionne et commercialise des tomates, des butternuts, des fruits à noyau et du raisin à vin.

Les tomates et les fruits à noyau sont emballés simultanément sur des lignes séparées dans le plus grand des deux centres de conditionnement qu'ils possèdent. 

Dans la seconde station d'emballage, c'est la courge butternut qui est emballée, constituant une nouvelle ligne pour la société, qu'ils ont commencé à exporter très largement dans l'hémisphère nord.

Nouveau projet d'avocats
La société s'est aventurée et a investi dans un nouveau projet : les avocats, dans la région d'Overberg ; ils ont été plantés pour la première fois en 2018-2019 et souhaitent développer cette branche avec des hectares supplémentaires chaque année. Leur première récolte d’avocat Hass est prévue pour 2021, avec une nouvelle plantation de Fuerte l’année prochaine.

Il ne faut bien sûr pas omettre le vin ; c'est Robertson après tout ! Ils possèdent même leur propre label : Lozarn.  

Pour le moment, cependant, les efforts se concentrent sur la saison précoce des agrumes qui se chevauche avec celle des tomates, mais celle-ci se termine en ce moment même. 

Il y a eu une très grosse récolte de mandarines Satsuma cette année, ce qui était d'ailleurs assez surprenant, d'autant plus que toute l'industrie fait cette année face à une baisse de volume. 

Longue saison des agrumes doux pour les États-Unis
Ils en sont à peu près au tiers de la récolte de clémentines Nova, actuellement emballées pour les programmes de vente au détail américains. Ils emballent tout ce qu'ils peuvent, commercialisant sous certaines des meilleures marques américaines.

Juan-Ivan Smuts, directeur des opérations de Lucerne Agri Investments, prévoit qu'une longue saison d'agrumes doux, commençant par les clémentines dont la Nova et se terminant par la mandarine Nadorcott (ainsi que d'autres nouvelles variétés de mandarine tardives de l'écurie Citrogold), va devenir une partie de plus en plus importante de leur activité, et plus particulièrement les agrumes doux pour le marché américain.

Les mandarines et les citrons sans pépins de Smuts Brothers Agri seront commercialisés sur la plate-forme établie d'ANB Investments, propriétaire de la marque ClemenGold.

« Il existe un écart important sur le marché américain pour certaines variétés et ANB a déployé des efforts considérables pour assurer la complémentarité de la production des dernières mandarines par rapport à la production de l'hémisphère nord », a-t-il déclaré. « Nous nous intégrons bien avec leur plateforme marketing. »

La récolte de citrons ensemencés a aussi bien commencé, un peu tard, comme ailleurs dans le pays, en raison de retards de coloration et de fruitaison tardive. Juan-Ivan s'attend à une récolte tardive plus importante et à une récolte de citron de mi-saison plus petite. La distribution des tailles semble très bonne selon lui. Une grande partie est exportée (Moyen et Extrême-Orient, Canada, Europe) et va également aux programmes de vente au détail locaux.

« Le marché du citron semble bon actuellement, nous nous attendons à ce qu'il le reste pour les prochaines semaines, puis, bien sûr, des volumes plus importants en Argentine arriveront d'ici la mi-juin. »

Il note qu'ils ont cueilli des citrons légèrement plus verts que d'habitude, afin d'obtenir des volumes sur l'eau.

Grande ouverture sur les tomates pour la vente au détail
La saison estivale de la tomate a été très profitable pour Lucerne Fresh (division marketing) cette année, la demande des détaillants étant devenue soudainement plus forte, et donc très dépendants des producteurs de tomates du nord. Au nord, les conditions météorologiques ont entraîné une forte baisse de la production, laissant une place que les producteurs de tomates d'autres régions du pays pourraient occuper.

Lucerne Fresh (division marketing) a été en mesure de saisir rapidement l’opportunité, aidée par son propre service logistique, et a fourni beaucoup plus aux supermarchés qu'à l'accoutumée. 

C’était une saison au cours de laquelle ils ont pu assurer aux détaillants leur qualité, a déclaré Juan-Ivan, et ils ont bien l’intention de consolider leur position nouvellement élargie sur le marché de la vente au détail.

« L’année dernière, la tomate a connu une année terrible due à la sécheresse, mais cette année, nous avons eu une très bonne production et des fruits très sains (à l’exception d’une période de trois semaines en mars où sont tombés 50 à 60 mm de pluie sur deux jours). Les prix étaient très stables et plus élevés que d'habitude. Nous n’avons pas vu les hausses de prix de fin de mois habituelles ni  la baisse en milieu de mois, cette stabilité des prix aide beaucoup. »

Une saison des fruits à noyau à oublier 
« Les tomates représentaient le bon côté au nuage sombre qu'étaient les fruits à noyau d'Afrique du Sud cette saison, en particulier en Europe », affirme-t-il. Ils produisent des prunes, des pêches et des nectarines.

Prunes africaines à destination du Moyen et de l'Extrême-Orient 

« Pour être honnête, c'était la saison la plus pauvre depuis des années », soupire-t-il. « Nous étions en baisse de production. Au début de la saison, tout le monde espérait que les prix compenseraient les volumes plus faibles, mais en raison de la situation des raisins sud-américains, qui n’ont pas accès au sol américain, une grande quantité de raisins a été vendue dans l’UE et au Royaume-Uni, exerçant une forte pression sur les prix. » 

À certains moments de la saison, il n'y avait tout simplement aucune demande de fruits à noyau, ni dans l'UE ni au Royaume-Uni, les acheteurs pouvant se procurer des raisins à moitié prix. 

Ensuite, la sécheresse de 2017 continue de se faire sentir de manière inattendue, comme un problème généralisé avec du rainurage cette année.

La vague de chaleur d'octobre a eu lieu la même semaine que le gel, ce qui montre à quel point cette année a été étrange alors même que l'année dernière le temps était plutôt sage. 

« Nous vendons les dernières prunes Angelenos de temps en temps, il faut maintenant réfléchir à la manière dont nous pouvons prendre des mesures stratégiques pour éviter une nouvelle saison comme celle-ci. »

Responsabilité vis-à-vis de la longévité 
« Nous sommes très optimistes quant à notre activité et, dans notre secteur nous considérons notre plateforme de marque comme une opportunité pour les autres producteurs. Nous prévoyons que nos volumes d'exportation augmenteront et notre objectif est d'être aussi proches que possible du consommateur, car nous pensons pouvoir ainsi améliorer la qualité et la durabilité. »

La société, un établissement situé dans la région de Robertson, ne prend pas ses responsabilités à la légère vis-à-vis de sa communauté, d’autant plus que les débouchés économiques en dehors de l’agriculture sont rares dans le Boland.

« Nous croyons énormément en notre peuple et nous déployons beaucoup d'efforts pour leur créer des opportunités. La tranquillité d'esprit de savoir que les gens ont de la nourriture sur la table est une grande motivation pour nous. »

Pour plus d'informations : 
Juan-Ivan Smuts
Lucerne Agri Investments/Lucerne Fresh
Tél. : +27 23 004 1306
ji@lucerneagri.co.za 
www.facebook.com/smutsbrothersagri 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)