Premier jour du 5ème Congrès international des fruits rouges

Changements de paradigmes économiques et opportunités d'affaires au Canada et en Inde

La première des journées techniques du 5ème Congrès international des fruits rouges s'est concentrée sur le nouveau paradigme économique et les opportunités commerciales que les marchés du Canada et de l'Inde offrent au secteur de Huelva.

Le congrès, qui dure deux jours, se tiendra à la Casa Colon de Huelva et a été ouvert par le Président de Freshuelva, Alberto Garrocho ; le Directeur de la Fondation Caja Rural del Sur, Emilio Ponce ; la Vice-Directrice Générale des fruits et légumes et de la viticulture du ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation, Maria Camino Arroyo ; le Président par intérim du Conseil de Huelva, Ignacio Caraballo ; la ministre de l'Agriculture, de l'Élevage, de la Pêche et du Développement durable de la Junte d'Andalousie, Carmen Crespo et le maire de Huelva, Gabriel Cruz.

Le président de Freshuelva, Alberto Garrocho, a évoqué le programme de cette année en déclarant qu'il avait tenté de saisir toutes les préoccupations ou tous les sujets d'intérêt de ses collaborateurs. Il a également déclaré qu'en plus de vendre de la qualité et des saveurs, ils vendaient aussi de la santé par le biais de leurs produits.

À son tour, Emilio Ponce, directeur de la Fondation Caja Rural del Sur, a expliqué comment la relation entre le secteur des fruits rouges et la Caja Rural del Sur avait débuté au début des années 70. Il a également félicité Freshwater et déclaré que le secteur avait mûri, comme en témoignent « son volume de production, son chiffre d'affaires et sa main-d'œuvre ».

Maria Camino Arroyo, Directrice Générale adjointe des fruits et légumes et de la viticulture du ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation, a déclaré que ce secteur « connaissait l'un des développements les plus positifs du secteur agroalimentaire espagnol ces dernières années ». Elle a également souligné son développement, sa croissance, son travail, son professionnalisme et son excellente organisation.

Le président par intérim du Conseil provincial, Ignacio Caraballo, s'est dit très satisfait de l'impact de la célébration d'événements importants, tels que celui-ci, sur Huelva et la province.

Caraballo a rappelé que le plan stratégique de la province de Huelva comportait une série d'initiatives visant à promouvoir et à favoriser la croissance de ce secteur, confirmant que « le Conseil provincial encouragera cette ligne de collaboration avec tous les secteurs productifs de la province. »

La ministre de l'Agriculture, de l'Elevage, de la Pêche et du Développement durable de la Junte d'Andalousie, Carmen Crespo, a souligné que l'initiative d'une Plateforme de marketing commune constituait « un grand engagement pour les secteurs agricoles andalous. » Elle a également mis en lumière le travail de l'Administration autonome en collaboration avec le secteur pour inclure d'éventuels incidents douaniers, ainsi que l'extension de la norme interprofessionnelle pour inclure les mûres, les framboises et les myrtilles, qui seront publiés dans les prochains jours. Elle a aussi abordé d'autres questions, telles que l'éducation, l'innovation et le changement de génération.

Ensuite, le maire de la capitale, Gabriel Cruz, a expliqué comment les gens identifiaient la ville avec des fruits rouges et pensaient que c’était leur secteur. « C'est en termes d'emplois, d'infrastructures et d'organisation des éléments qui composent la structure sociale et économique de la province, ainsi que sa gastronomie ... et cela se fait par le biais des dirigeants. »

Discours d'ouverture 
Le Dr. Leopoldo Abadia, ingénieur industriel et ITP de la Harvard Business School, était chargé de l'ouverture des présentations. Dans sa présentation, « L'économie qui apparaît », Abadia a évoqué la prochaine crise redoutée, le montant actuel de la dette espagnole (un milliard d'euros) et certaines des questions évoquant l'arrivée d'une nouvelle période de récession (faibles rémunérations, taux de chômage élevé, souffrance de la classe moyenne, résultats des élections, manque de respect pour la dette ... »). « Nous sommes dans l'ère de l'après-vérité, notre société est basée sur des mensonges », a-t-il déclaré.

Néanmoins, il dit être convaincu qu'il « n'y avait pas de crise mais un changement de paradigme ». « Nous devons apprendre à travailler et à nous battre corps et âme pour sortir d'une situation concrète », a-t-il déclaré.

Pour ça, il a mentionné plusieurs facteurs essentiels : « Critère, prudence, austérité (savoir bien dépenser et avec la tête froide), travailler bien et dur. »

Nouvelles options commerciales
Mamoud Dhanji, représentant de la société canadienne Krops Import, a, quant à lui, mis l'accent sur les options commerciales offertes par le marché canadien au secteur des fruits rouges de Huelva.

Dhanji a déclaré que le Canada devait trouver de nouveaux fournisseurs en l'absence d'un approvisionnement régulier depuis la Californie en raison des conditions météorologiques. « Le Canada est un gros importateur et consommateur de fraises », a-t-il déclaré. Il a également parlé des travaux en cours pour finaliser un protocole commercial entre l'Espagne et le pays d'Amérique du Nord.

Filipe Ravazzini da Silva, Responsable des achats mondiaux de fruits rouges chez Jaguar (Pays-Bas), a parlé de la société qu'il représente, qui exporte des fruits rouges depuis 5 ans et compte maintenant pour 10 % de leur CA. Bien que la plupart de ces fruits viennent d'Espagne, ils en vendent également au Chili, au Pérou et au Maroc.

« L’avenir, c’est de sortir du lot », a déclaré Ravazzini da Silva, énumérant une série de lignes directrices pouvant être utiles au secteur des fruits rouges de Huelva, telles que l’amélioration de la présentation et de la sélection des variétés, la planification de l’approvisionnement et de la saison ou encore l'utilisation de contenants sans plastique et 100 % recyclés. 

La première journée du congrès s'est achevée avec l'intervention du directeur de SS Associates (Inde), Sumit Saran, qui a évoqué le potentiel considérable des fruits rouges, et notamment de la canneberge, dans son pays. L'Inde est le douzième marché alimentaire au monde et il existe une population jeune avec un revenu très important. « C'est un marché qui continuera à croître, les jeunes consommateurs continueront de dépenser 13 fois plus que leurs parents », a-t-il ajouté.

« Chaque année, 80 millions de citoyens passent de la classe pauvre à la classe moyenne, de sorte qu'il y aura 95 millions de familles de la classe moyenne en Inde d'ici 2025 », a-t-il déclaré. Il rajoute qu'il y a une réelle opportunité pour les fruits rouges, mais que les particularités du pays rendent nécessaire la conception d'un plan à long terme.

Présentations commerciales et collaborateurs
Une série de présentations commerciales commencées le matin se sont poursuivies l'après-midi. Plus de 50 entreprises font partie de l'espace commercial du 5ème Congrès international avec des stands dans les différents espaces de la Casa Colon.

Le Congrès international des fruits rogues était parrainé par la Fondation Caja Rural del Sur et bénéficiait du parrainage institutionnel de la ville de Huelva, du Conseil provincial et du ministère de l'Agriculture, de l'Élevage, de la Pêche et du Développement durable sans oublier la collaboration des plus importantes foires horticoles du monde, telles que Fruit Logistica et Fruit Attraction.

Pour la deuxième année consécutive, le Congrès a également bénéficié de la collaboration des médias partenaires, qui ont participé à cet événement et qui contribueront à sa diffusion, à sa croissance et à sa projection internationale. Les magazines imprimés et les médias numériques, Eurofresh, Mercados Magazine, Valencia Fruits, Fruit Today, Siete Agromarketing, Agrodiario Huelva, Fruits & Légumes, Interempresas et Grupo Editorial Agricola participeront activement à ce rassemblement international.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)