Lot-et-Garonne : vente de fausses fraises françaises

Il y a quelques semaines, l’affaire des faux kiwis d’origine française retentissait dans les médias. Aujourd’hui, c’est au tour des fraises d’être mises sur la sellette. Une enquête a en effet été ouverte par les services des fraudes autour d’une coopérative installée sur les coteaux du Lot-et-Garonne, laquelle aurait vendu des fraises dites françaises alors qu'elles ne l'étaient pas.

Il y a peu, on apprenait que 15 000 tonnes de kiwis italiens, soit environ 10 % des volumes annuels du marché du kiwi dans l'hexagone, avaient été vendus comme kiwis français, à un prix plus élevé, sans présenter les garanties sanitaires et de production offertes par la production nationale. Désormais, ce sont les fraises qui sont soupçonnées de « francisation » a révélé Xavier Mas, Président de l'Association des organisations de producteurs françaises, qui regroupe une trentaine de « metteurs en marché ».

« Il faut rester très prudent dans cette affaire, explique Xavier Mas. L'opérateur concerné affirme qu'il a lui-même été trompé sur la marchandise achetée à un autre intermédiaire ». Cela concernerait la fraise ronde qui n’a pas une forte production à ce moment de l'année en France.

« L'opérateur manquait de fraises, il a acheté à un intermédiaire et s'est peut-être fait avoir », continue Xavier Mas. « Nous avons décidé de nous constituer partie civile dans cette affaire. Nous avons déjà rencontré une première fois le Service des fraudes. On ne peut pas laisser passer ce genre de choses. Cela porte atteinte à l'image des producteurs qui, eux, respectent les règles pour offrir des bons produits français aux consommateurs ».


Source : www.ladepeche.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)