La saison des fraises de montagne a commencé sur le plateau du Sila

Si le temps le permet, la saison des fraises de montagne lancée il y a une semaine environ au cœur du Sila, près du lac Cecita, se poursuivra jusqu'au 15 novembre. 

La Società agricola Scrivano s'étend sur plus de 50 hectares et cultive également des pommes de terre IGP, des légumes destinés au secteur des produits frais découpés et des plantes pour pépinières. 

« Nous avons commencé à récolter les fraises Albion il y a environ une semaine. Les produits semblent corrects - le mois de mai a été un peu froid, mais les températures augmentent et favorisent la production. Les fruits sont cultivés sur 4 hectares de cultures protégées et sont récoltés par Apofruit », explique Sandro Scrivano. 

« Nous avons renouvelé notre récolte l'année dernière et avons planté de nouveaux plants en avril pour une récolte prévue en juillet. Nous devrions récolter pour un mois supplémentaire, donc nous espérons des rendements plus élevés. »

Pommes de terre IGP 
« La pomme de terre de juin a également permis de couvrir les dégâts du mois de mai. Le sol s'est réchauffé, ce qui a favorisé le développement des tubercules. Les transplantations ont été retardées, mais nous avons réussi à rattraper le temps perdu. Disons maintenant que nous sommes raccords avec les années précédentes. » La récolte devrait commencer en septembre. « Les pommes de terre sont cultivées sur 38 hectares. Les variétés faisant partie de l'indication IGP sont les Agria, Maribel, Desirée et Nicola. Des produits biologiques sont également disponibles. »

Récolte de pommes de terre biologiques IGP  - Octobre 2018

En ce qui concerne les légumes, Scrivano cultive du radicchio chicoré, du pain de sucre, des endives, des laitues icebergs et de la laitue romaine. « Nous avons commencé la transplantation début juin, avec un peu de retard à cause du mauvais temps. Nous récolterons entre juillet et septembre. La totalité de la production, qui s'étend sur 15 hectares, est sous-traitée à des entreprises de produits frais découpés. »

Le travail et les ressources en eau sont les principaux défis
« Plus les années passent et plus il devient difficile de trouver de la main d'oeuvre. Pas tellement pour les pommes de terre, mais surtout pour les fraises et les légumes. Ce n'est pas une question de prix ou de salaire, il n'y a tout simplement pas assez de personnes. L’eau est le deuxième problème majeur car, malgré la présence de lacs et de bassins dédiés, les systèmes d’irrigation ne peuvent pas être utilisés en raison de difficultés bureaucratiques et politiques. Nous sommes obligés de pomper de l’eau, ce qui coûte évidemment bien plus cher. »

Activités de pépinière en coopération avec NSG
« Avant de produire des fraises, nous étions une jardinerie, mais nous avions abandonné cette activité car les variétés ne se vendaient pas bien. L'année dernière, nous avons contacté Nova Siri Genetics (NSG) et depuis, nous avons créé une pépinière de plantes-mères. Notre région est particulièrement adaptée aux jeunes pousses et nous cherchons à nous développer l’année prochaine. »

Pour plus d'informations : 
Sandro Scrivano
Società agricola Scrivano
C.Da Vaccarizzo
87050 Spezzano della Sila (CS)
Cell : +39 337 236457  
info@terredaltopiano.it 
www.terredaltopiano.it 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)