Le transport des produits horticoles par bateau réduirait les émissions de CO2 causées par le trafic routier

Une ligne maritime devrait être créée pour relier Almería et Marseille

Afin de réduire l'impact sur l'environnement du grand nombre de camions transportant des fruits et légumes depuis Almeria, les producteurs serriculteurs de la province envisagent la possibilité de lancer une ligne maritime entre le Port d'Almeria et celui de Sète, en France, près de Marseille.

Cette forme de « transport intermodal contribuerait à réduire les émissions de CO2 et faciliterait également la manutention de gros volumes de marchandises lors de la saison d'hiver », a déclaré l'Association des organisations de producteurs de fruits et légumes (Aproa) dans un communiqué. De même, « elle faciliterait l'adaptation aux exigences environnementales des grandes chaînes européennes de supermarchés et de la future politique agricole commune (PAC). Ce serait une alternative efficace et durable sur les plans social, environnemental et économique. »

Les 73 associés d'Aproa, qui regroupent plus de 15 000 agriculteurs d'Andalousie et de la Région de Murcie, totalisent 2,351 millions d'euros de CA et produisent annuellement 2,92 millions de tonnes de fruits et légumes, cultivées dans 34,482 ha de serres.

Source : Efe Agro/agrodiario.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)