Un nouveau porte-greffe de pastèque résistant aux maladies et ravageurs

Une nouvelle gamme de pastèques, mise au point par des scientifiques de l'Agricultural Research Service (ARS) et de l'Université de Clemson, s'attaquent au problème d'une maladie et des ravageurs des cultures de pastèques dans le sud des États-Unis.

Le Carolina Strongback est un rhizome de pastèques résistant à la fusariose et au meloidogyne (nématode), selon William « Pat » Wechter, phytopathologiste du Vegetable Research Laboratory (USVL) de l'ARS à Charleston, en Caroline du Sud. La fusariose, une maladie du sol qui menace les cultures légumières, peut rester dans le sol jusqu'à 30 ans ou plus, et les fumigants utilisés pour la contrôler ne sont plus disponibles », a-t-il ajouté. Par ailleurs, la pastèque est extrêmement sensible aux nématodes, qui sont particulièrement féroces sur les cultures dans le Sud-Est.

Les pastèques sensibles peuvent être greffées sur des rhizomes résistants d'autres variétés, comme la courge et la citrouille, pour lutter contre certains agents pathogènes, précise Wechter. La greffe, qui est utilisée dans d'autres pays depuis des années, est un nouveau concept aux États-Unis. Certaines pastèques greffées se sont révélées résistantes à la fusariose, mais toujours sensibles aux nématodes.

Selon Wechter, le Carolina Strongback, testé sur des sols très infestés, s'est bien comporté et a réussi à maintenir un haut niveau de production. 

Pour développer cette ligne de pastèques, Wechter a travaillé avec des variétés de citrons melons sauvages (Citrullus amarus) qui possédaient une résistance à la fusariose aux nématodes. En collaboration avec le généticien de l'USVL Amnon Levi, Wechter a opéré des croisements avec le Citrullus amarus, puis a fait des sélections sur plusieurs générations pour produire les meilleures plantes. Wechter s'est associé au chercheur en horticulture de l'Université de Clemson, Richard Hassell, un expert en greffe de rhizomes, pour tester les plantes. Ils ont continué à faire d'autres sélections jusqu'à produire le Carolina Strongback.

Sélectionnée pour ses qualités de greffe et sa production de semences, le Carolina Strongback peut être utilisé par les semenciers, les sociétés de greffe ainsi que les producteurs de pastèques comme porte-greffe pour la culture de cultivars de pastèques sensibles dans les sols infestés.
L'ARS a déposé une demande de Protection des Obtentions Végétales (PVP) sur cette technologie et travaille avec une société commerciale à la conclusion d'un contrat de licence.

L'Agricultural Research Service est le principal organisme de recherche scientifique interne du département de l'Agriculture des États-Unis. Chaque jour, l'ARS se concentre sur les solutions aux problèmes agricoles qui touchent l'Amérique. Chaque dollar investi dans la recherche agricole se traduit par un impact économique de 20 $.

Pour plus d'informations :
Sandra Avant
USDA
Sandra.Avant@usda.gov

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)